Cet article date de plus de sept ans.

Une quarantaine de réfugiés chrétiens irakiens sont arrivés en France

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, les a accueillis jeudi soir à l'aéroport de Roissy.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, accueille des réfugiés irakiens à l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise), le 22 août 2014.  (JOEL SAGET / AFP)

Ils fuient l'offensive des jihadistes dans le nord de l'Irak. Une quarantaine de réfugiés chrétiens irakiens sont arrivés à Paris, jeudi 21 août, à bord d'un avion français qui avait effectué une livraison d'aide humanitaire à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan irakien.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, est venu accueillir ces réfugiés dans le salon d'honneur de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, au nord de Paris. Soulignant que les réfugiés étaient des "personnes menacées dans leur vie", le ministre a indiqué que Paris privilégiait "ceux qui ont un possible lien avec la France". "Les gens qui sont ici, certains ont de la famille [en France] même s'ils ne l'avaient pas vue depuis dix-quinze ans", a ajouté le chef de la diplomatie française.

1,2 million d'Irakiens déplacés

Laurent Fabius a estimé que le nombre de réfugiés allait augmenter. "Dans les semaines qui viennent, ça représentera plusieurs centaines de personnes, a-t-il indiqué. Il y a un nombre considérable de chrétiens, Yézidis [minorité kurdophone non musulmane] ou autres minorités, qui veulent quitter l'Irak et le Kurdistan."

Selon le Haut Commissariat pour les réfugiés des Nations unies (HCR), la seule région du Kurdistan (nord de l'Irak) abrite quelque 600 000 déplacés irakiens, dont de nombreux chrétiens et Yézidis. A ce jour, le HCR estime à 1,2 million le nombre des Irakiens déplacés par les combats en 2014. Quelque 8 000 réfugiés chrétiens ont fait des demandes de visa au consulat général de France à Erbil, a indiqué il y a quelques jours un évêque français de retour de cette ville.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.