VIDEO. À Mossoul, Angelina Jolie dépeint un tableau de la ville très préoccupant

"Ces personnes ont tout perdu".La bataille de Mossoul, en Irak, a été particulièrement sanglante. Un an après, Angelina Jolie s’est rendue dans la ville et le constat est alarmant.

Voir la vidéo
brut

"C’est la pire dévastation que j’ai vu depuis que je suis à l’Agence". Le visage ébloui et vêtue d’un gilet pare-balles, Angelina Jolie décrit ce qu’il reste de la ville Mossoul, près d’un an après la fin de la bataille de Mossoul. L’ancien bastion de l’État islamique a été libéré en juillet 2017, à la suite d’une guerre civile considérée comme la plus longue et la plus importante bataille urbaine depuis la Seconde Guerre Mondiale.

Sur place, les conditions de vie sont loin d’être meilleures pour les habitants qui "tout perdu". L’actrice évoque des "qui se reconstruisent [et] bougent les gravats à mains nues". Au sein de la ville dévastée, le soutien se fait rare. "Le traumatisme et la perte de leurs proches sont incommensurables", regrette l’actrice américaine. D’ailleurs, une large partie des corps des victimes sont toujours coincés dans les gravats, leurs proches ne pouvant pas les déplacer.

Malgré cette atmosphère pesante, les habitants de Mossoul semblent faire preuve de résilience. "Ils sont heureux parce que lors de la dernière Aïd, ils étaient sous occupation et, cette fois-ci, ils n’ont rien mais ils sont libres".

VIDEO. À Mossoul, Angelina Jolie dépeint un tableau de la ville très préoccupant
VIDEO. À Mossoul, Angelina Jolie dépeint un tableau de la ville très préoccupant (BRUT)