Mort de Jacques Chirac : le Liban décrète une journée de deuil national lundi

L'ancien président français entretenait des liens forts avec le Liban et son ancien Premier ministre, le milliardaire Rafic Hariri, tué dans un attentat à Beyrouth en 2005.

Jacques Chirac, alors président de la République, avec Saad Hariri, actuel Premier ministre du Liban, le 2 mars 2007 à l\'Elysée, à Paris. 
Jacques Chirac, alors président de la République, avec Saad Hariri, actuel Premier ministre du Liban, le 2 mars 2007 à l'Elysée, à Paris.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Un deuxième hommage national pour l'"ami du Liban". Lundi 30 septembre, le Liban observera à son tour une journée de deuil national à l'occasion des obsèques de Jacques Chirac, a annoncé la présidence du Conseil des ministres, vendredi 27 septembre. 

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a émis une circulaire en ce sens afin d'honorer la mémoire de l'ancien président français, selon l'agence nationale de l'information (ANI). "Les drapeaux seront mis en berne (...) et les programmes de télévision et de radio modifiés".

L'ancien chef d'Etat français entretenait des liens particulièrement forts avec le Liban et son ancien Premier ministre, le milliardaire Rafic Hariri, tué dans un attentat à Beyrouth en 2005.

"L'ami des jours difficiles"

Jeudi, Saad Hariri, fils de Rafic Hariri, a rendu un vibrant hommage à Jacques Chirac, le qualifiant de "géant politique". Il a dit sentir "une très grande tristesse", celle "que j'ai sentie quand j'ai perdu mon père".

"L'ami des jours difficiles" a titré vendredi en une le quotidien francophone libanais L'Orient-Le Jour, rappelant la bataille "becs et ongles" menée par Jacques Chirac pour aider le Liban à se "libérer" de la "tutelle syrienne".

"Jacques Chirac, l'homme du Tribunal spécial pour le Liban", a écrit de son côté le plus vieux quotidien arabophone du pays, Annahar. L'ex-chef d'Etat avait joué un rôle-clé dans la création du Tribunal spécial chargé d'enquêter sur l'assassinat de Rafic Hariri, et sur celui d'autres personnalités libanaises opposées au régime syrien.