La Jordanie veut reprendre des zones prêtées à Israël en vertu de l'accord de paix de 1994

"Baqoura et Ghoumar sont des terres jordaniennes et resteront jordaniennes", a affirmé le roi de Jordanie.

Benyamin Netanyahou et le roi Abdallah II de Jordanie.
Benyamin Netanyahou et le roi Abdallah II de Jordanie. (SEBASTIAN SCHEINER / JORDANIAN ROYAL PALACE / AFP)

La Jordanie veut récupérer Baqoura et Ghoumar. Dimanche 21 octobre, le roi Abdallah II de Jordanie a annoncé que son pays avait notifié Israël de sa volonté de récupérer des zones prêtées à l'Etat hébreu pour une période renouvelable de 25 ans en vertu de l'accord de paix de 1994. "Baqoura et Ghoumar sont des terres jordaniennes et resteront jordaniennes", a affirmé le roi.

"Baqoura et Ghoumar ont toujours été à la tête de nos priorités, et nous avons décidé de mettre fin à l'application des annexes du traité de paix les concernant en vue de répondre aux soucis de la Jordanie et des Jordaniens", a encore dit le roi cité par l'agence officielle Petra.

Des zones de 6 km² et 4 km²

En vertu du traité de paix signé le 26 octobre 1994 entre Israël et son voisin jordanien, Israël a le droit d'exploiter ces terres pendant une période de 25 ans, renouvelable automatiquement si aucune des deux parties n'a donné un préavis d'un an (soit dans 5 jours) pour mettre fin à l'application des dispositions relatives à Baqoura et Ghoumar.

Baqoura est une zone frontalière jordanienne, de quelque 6 km², située à l'est du Jourdain dans la province d'Irbid (nord), tandis que Ghoumar est un secteur frontalier jordanien, de 4 km² environ, situé dans la province d'Aqaba (sud).