Pour la première fois depuis cinq ans, le roi Abdallah de Jordanie en visite en territoire palestinien

Le roi Abadallah de Jordanie discutera avec Mahmoud Abbas pour relancer le processus de paix israélo-palestinien, en visite à Ramallah lundi 7 août. C'est le premier déplacement du roi en territoire palestinien depuis cinq ans. 

Le roi Abdallah de Jordanie, en visite à Ramallah, avec Mahmoud Abbas, le président de l\'autorité palestinienne. Ici en 2012.
Le roi Abdallah de Jordanie, en visite à Ramallah, avec Mahmoud Abbas, le président de l'autorité palestinienne. Ici en 2012. (AHMAD GHARABLI / AFP)

C'est une rencontre rare, la première depuis cinq ans : le roi Abdallah de Jordanie et Mahmoud Abbas, le président de l'autorité palestinienne, se rencontreront à Ramallah lundi 7 août pour discuter, officiellement, des efforts pour une éventuelle relance du processus de paix israélo-palestinien, au point mort depuis 2014.

Au programme de la visite du roi Abdallah, se trouve également la crise autour de l'esplanade des Mosquées, qui a secoué Jérusalem en plein mois de juillet, provoquée par la volonté d'Israël d'y installer un dispositif de sécurité après la mort de deux policiers. Un dispositif auquel la Jordanie s'est opposé. Le royaume hachémite, qui désigne la famille royale régnant en Jordanie, a en charge les lieux saints musulmans de la ville, et ses relations avec Israël ne sont pas au beau fixe.

Incident diplomatique entre la Jordanie et Israël

Après la fin de la flambée de violence à Jérusalem, c’est en vainqueur dans cette crise que le roi Abdallah II effectue cette visite éclair. Le royaume vient d’allouer plus d’un million d’euros à la fondation jordanienne en charge de l’esplanade des Mosquées. Une manière de rappeler à Israël qui en est le responsable, et son soutien aux Palestiniens.

Il n'y aura malgré tout pendant ce déplacement d'Abdallah II aucune rencontre côté israélien. Pour le royaume, la coopération avec l'état Hébreu est pourtant centrale. Mais à la crise de Jérusalem s'est ajouté un incident diplomatique, lorsqu'un garde israélien, attaqué, a tué deux Jordaniens dans l'ambassade d'Israël à Amman, la capitale jordanienne. L'homme a ensuite été accueilli en héros par le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu. Le roi de Jordanie l'a alors accusé de vouloir en tirer un profit politique, et Israël tente désormais l'apaisement.

La Jordanie, indispensable lien entre Israéliens et Palestiniens

Avec cette visite à Ramallah, le royaume de Jordanie peut vouloir rappeler à Benjamin Netanyahu qu’il est un allié précieux, un des seuls pays arabes officiellement ami de l'Etat hébreu, et un interlocuteur incontournable entre Palestiniens et Israéliens.