L'armée israélienne tue trois Palestiniens dans des heurts en Cisjordanie

L'un d'eux est un "terroriste du Hamas impliqué dans plusieurs attaques", affirme Tsahal.

Jénine, en Cisjordanie.
Jénine, en Cisjordanie. ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

Au moins trois Palestiniens ont été tués, samedi 22 mars, dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie. Des heurts ont éclaté quand l'armée israélienne a tenté d'arrêter Hamza Abou Alheja, 20 ans, membre de la branche armée du mouvement islamiste Hamas, selon des sources sécuritaire et médicale. L'homme a été tué par balles, ainsi qu'au mions deux autres personnes, don tun civil. Quatorze Palestiniens ont été blessés dans les affrontements, deux sont dans un état critique.

L'armée israélienne écrit dans un communiqué que ses forces ont tenté d'arrêter Alheja, car il était recherché pour "des tirs et des attentats à la bombe, et pour planification d'autres attaques". Tsahal affirme que quatre Palestiniens ont été tués dans ces affrontements. Alheja "s'est barricadé avec d'autres activistes dans la maison", ouvrant le feu et blessant deux membres des services de sécurité israéliens qui "ont riposté, tuant le terroriste". Ensuite, selon l'armée, une "violente émeute" a éclaté sur place.