Guerre Israël-Hamas : l'armée israélienne poursuit ses frappes à Gaza et en Cisjordanie occupée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Guerre Israël-Hamas : l'armée israélienne poursuit ses frappes à Gaza et en Cisjordanie occupée
Guerre Israël-Hamas : l'armée israélienne poursuit ses frappes à Gaza et en Cisjordanie occupée Guerre Israël-Hamas : l'armée israélienne poursuit ses frappes à Gaza et en Cisjordanie occupée (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
franceinfo
Trois mois après l'attaque du 7 octobre sur son sol, Israël continue de multiplier les frappes sur la bande de Gaza. La Cisjordanie n'est pas épargnée. La communauté internationale craint aussi que le Liban ne soit entraîné dans le conflit.

Dans la bande de Gaza, les scènes de bombardements sont devenues banales. À Rafah, la voiture de deux journalistes palestiniens a été touchée dimanche 7 janvier. Ils sont décédés. Des centaines de frappes ont été menées par l'armée israélienne sur l'enclave depuis trois mois. Tsahal assure dimanche avoir terminé de démanteler le Hamas dans le nord du territoire. "Nous avons frappé et continuerons à frapper pour garantir nos succès dans ces territoires. Cela prend du temps. Il n'y a pas de raccourci pour combattre la terreur", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, Daniel Hagari.

Israël vise les infrastructures militaires du Hezbollah

Israël poursuit aussi ses opérations en Cisjordanie occupée. Dimanche matin, un raid à Jénine a fait six morts. Un Israélien a également été tué par l'armée au nord de Ramallah. La communauté internationale craint désormais que le conflit ne se propage à l'étranger. "Il est impératif d'éviter une escalade régionale au Moyen-Orient. Il est absolument nécessaire d'éviter que le Liban ne soit entraîné dans un conflit régional", a déclaré Josep Borrell, chef de la diplomatie de l'Union européenne. Mercredi 3 janvier, Israël a déjà tiré sur la capitale libanaise Beyrouth pour éliminer le numéro 2 du Hamas, et vise désormais les infrastructures militaires du Hezbollah.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.