Chine : mort d'un prix Nobel de la paix

Le dissident chinois Liu Xiaobo est mort. Il était le premier chinois à recevoir le prix Nobel de la paix en 2010.

France 2

Les dernières images de Liu Xiaobo le montrent sur un lit d'hôpital. À son chevet, sa femme et un médecin allemand qui a proposé son transfert à l'étranger, une solution impensable pour Pékin. Jusqu'au bout les autorités chinoises ont refusé de le laisser mourir en liberté. En prison depuis 2009 après une parodie de procès. Le plus célèbre dissident chinois a été condamné, un jour de Noël à une peine de 11 ans pour incitation à la subversion de l'État. Pour Pékin, il avait franchi une nouvelle ligne rouge en rédigeant la charte 08, un manifeste réclamant plus de démocratie et de droits de l'Homme.

Une bataille en faveur de la démocratie

Nouvelle ligne rouge, car ses premières armes de dissident il les a faites sur la place Tian'anmen en 1989. À 33 ans, le jeune professeur de littérature se fait porte-parole du mouvement en faveur de la démocratie. Il découvre une première fois la prison, plus tard les camps de travail. Pékin avait vu d'un très mauvais oeil qu'on lui décerne le prix Nobel de la paix. À Oslo (Suède), Liu Xiaobo était représenté par une chaise vide. Il était déjà muselé, derrière les barreaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo non-datée du dissident chinois et prix Nobel de la paix Liu Xiaobo.
Une photo non-datée du dissident chinois et prix Nobel de la paix Liu Xiaobo. (EYEPRESS NEWS / AFP)