Otage : appel des musulmans de France à un rassemblement vendredi

Les musulmans de France sont invités à un rassemblement vendredi devant la Mosquée de Paris, par le président du Conseil français du culte musulman, Dalil Boubakeur.

(Après l'assassinat d'Hervé Gourdel, un appel au rassemblement est lancé par Dalil Boubakeur, président du CFCM © MaxPPP)

En hommage à l’otage assassiné Hervé Gourdel, assassiné en Algérie mercredi, le président du Conseil français du culte musulman (CFCM) a invité ce jeudi "tous les musulmans et leurs amis " à se rassembler vendredi à 14h45, devant la Mosquée de Paris.

Un rassemblement de "toutes les convictions"

Dalil Boubakeur, président du CFCM souhaite un rassemblement digne et silencieux.

"Nous voulons un recueillement, digne, toutes convictions réunies, pour exprimer d’une même force, la fraternité, l’unité et en même temps la détermination à refuser l’horreur indicible et la barbarie." 

"Le refus de la barbarie" (Dalil Boubakeur, président du CFCM)
--'--
--'--

Pour sa part, en Seine-Saint-Denis, l'imam de Drancy, Hassen Chalghoumi, a approuvé le rassemblement et lancé un même appel, pour dimanche à 15h, place de la République, à Paris.

"Nous sommes tous Hervé Gourdel, nous sommes tous sa famille" (Hassen Chalghoumi, imam de Drancy)
--'--
--'--

Une solidarité exprimée dès jeudi

Cet appel suit la manifestation de solidarité qui s’est manifestée mercredi, aussitôt confirmé l’assassinat de l'otage français. Les mots "horreur ", "lâcheté " ont appuyé la condamnation d’ "un crime barbar e".

 

Dans un communiqué signé de son président, Dalil Boubakeur, le Conseil français du culte musulman (CFCM) s’est dit "horrifié "  et demande "un châtiment exemplaire ".

"Le CFCM appelle de tous ses vœux pour que soit mis fin à ces actes barbares par une solidarité entre toutes les nations."

Abdallah Zekri, membre exécutif du Conseil français du culte musulman, a dénoncé jeudi l'assassinat par "des terroristes qu'il faut éradiquer ". "C'est une révolte que j'ai en moi, une colère, un dégoût ".

"C'est une révolte que j'ai en moi, une colère, un dégoût" (Abdallah Zekri)
--'--
--'--
​De son côté, l’Union des mosquées de France (UMF) a dénoncé "la lâcheté du groupe terroriste ".