Madère : à la découverte de l'île et de sa végétation luxuriante

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
L'île de Madère, au large du Portugal et du Maroc, est surnommée "le jardin flottant sur l'Atlantique". Elle est notamment connue pour ses fruits, fleurs et arbres venus du monde entier.
Madère : à la découverte de l'île et de sa végétation luxuriante L'île de Madère, au large du Portugal et du Maroc, est surnommée "le jardin flottant sur l'Atlantique". Elle est notamment connue pour ses fruits, fleurs et arbres venus du monde entier. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Lay, B. Laigle, B. Cravo, Drone : Guilherme Naminhaterra TV
France Télévisions
France 2
L'île de Madère, au large du Portugal et du Maroc, est surnommée "le jardin flottant sur l'Atlantique". Elle est notamment connue pour ses fruits, fleurs et arbres venus du monde entier.

On dit de l'île de Madère que sa végétation est légendaire. Des fruits, des fleurs et des arbres en provenance du monde entier se sont acclimatés ici. Ils épousent le relief escarpé des montagnes, et façonnent les paysages. L'île est surnommée "le jardin flottant sur l'Atlantique". Sur ses cultures en terrasses, des bananes poussent. Il s'agit de la principale production de l'île. Francisco Nobrega, producteur de bananes, en récolte toute l'année.

Des canaux d'irrigation construits il y a des siècles


La banane de Madère côtoie les autres fruits exotiques du marché paysan de Funchal, la capitale. Plusieurs types de fruits de la passion sont notamment proposés. À Porto da Cruz, des touristes venus d'Angoulême (Charente) arpentent les chemins escarpés du nord de l'île, en quête d'un peu d'exotisme. Si la végétation à Madère est si luxuriante, c'est grâce notamment aux canaux d'irrigation construits il y a des siècles le long des routes, sur plus de 2 000 kilomètres. À Funchal, il est possible de dévaler les rues en pente à bord d'un chariot en osier utilisé au XIXe siècle, poussé à la force des bras par des conducteurs de traîneau.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.