Les 10 chiffres-clés de l'aéronautique dans le monde

Le rendez-vous mondial de l'aviation se tient au Bourget, à côté de Paris, du 17 au 23 juin. A l'occasion de ce salon, voici quelques chiffres à connaître à propos d'une industrie qui vole de succès en records.

L\'Airbus 380 au salon du Bourget en 2009.
L'Airbus 380 au salon du Bourget en 2009. (PIERRE VERDY / AFP)
-L’aviation a transporté plus de 3 milliards de passagers en 2012. Le taux d’occupation des avions atteindrait 78% (plus que les autres modes de transport)

-Les 1.568 compagnies aériennes dans le monde ont une flotte totale de près de 23.844 avions desservant 3.846 aéroports

-56 millions de personnes travaillent dans l’aviation (transports et industrie) dont 8,6 millions dans l’industrie

-40% des touristes internationaux voyagent maintenant en avion.

-L’impact économique global de l’aviation est estimé à 3.500 milliards de dollars, équivalent à 8% du Produit National Brut (PNB) à l’échelle de la planète.

-0,5% des marchandises sont transportées par avion, mais en valeur cela représente 35% des marchandises.

-La facture globale en carburant de l'aviation civile représente 140 milliards de dollars.

-L’aviation représente 2% des émissions de CO2 provenant de l’utilisation de combustibles fossiles, selon une estimation du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat des Nations-Unies.

-Les avions modernes ont un rendement énergétique de 3,5 litres par passager sur 100 kilomètres. Les plus récents (Airbus A380, Boeing 787, ATR-600 et Bombardier CSeries) ont un rendement de 3 litres.

-En 1945, il fallait 130 semaines de travail (selon le salaire moyen d'un Australien) pour faire Sidney-Londres, aujourd'hui il lui faut 1,7 semaine.

(Données en provenance d'ATAG et IATA)

A titre de comparaison, cette photo du salon de l\'aviation en 1938 à Paris.  A cette époque, les appareils pouvaient être acheminés au centre de Paris et tenir dans un hall d\'exposition.
A titre de comparaison, cette photo du salon de l'aviation en 1938 à Paris.  A cette époque, les appareils pouvaient être acheminés au centre de Paris et tenir dans un hall d'exposition. (AFP)