Cet article date de plus de cinq ans.

Le cri d'alarme de médecins syriens pour dénoncer les bombardements d'hôpitaux

En dix jours, huit hôpitaux ont été ciblés par des bombardements en Syrie. Voilà le cri d'alarme lancé par une ONG internationale auprès de médecins syriens sur les réseaux sociaux. L'ONG accuse le régime de Bachar al-Assad de viser délibérément ces établissements de santé.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L' hôpital Beyan d'Alep le 8 juin dernier, après un raid aérien de l'armée syrienne  © AFP / IBRAHIM EBU LEYS / ANADOLU AGENCY)

Une ONG  médicale française et internationale qui agit auprès de médecins syriens (UOSSM) lance une campagne sur les réseaux sociaux pour dénoncer les bombardements systématiques des hôpitaux. Avec "SOSMedecinsAlep", l'organisation accuse le régime de Bachar al-Assad de viser délibérément les centres de soins.

 

 

En dix jours, huit hôpitaux ont été la cible directe de bombardements, constate le docteur Ouabaida Al Moufti, le vice-président de l'UOSSM, interrogé par Viviane Leguen sur France Info : "Certains blessés refusent d'aller vers les hôpitaux pour se faire soigner. Je ne veux pas mourir dans un hôpital qui sera bombardé, disent-ils aux secouristes. Vous imaginez à quel point la population civile est terrorisée !"

"depuis 10 jours, 10 hôpitaux ont été ciblés de façon directe", explique le Dr Ouabaiba El Mufti sur France Info
écouter

Selon le médecin, l'objectif est de "faire fuir la population" et de "créer une sensation de peur chez les gens" .

En Syrie, au moins deux personnes sont mortes et plusieurs blessées dans des bombardements ce week-end.

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous... cinq ans de guerre en Syrie

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.