Cet article date de plus de dix ans.

La mort de l'un des fils de Mouammar Kadhafi, prénommé Khamis, a été confirmée par une télévision pro-Kadhafi.

Sa mort avait été annoncée en août par le Conseil national de transition, elle vient d'être confirmée par la chaîne de télévision Arraï.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Khamis Kadhafi lors de la visite d'un hôpital libyen, le 9 juin 2011. (LIBYAN TV / AFP)

Sa mort avait été annoncée en août par le Conseil national de transition, elle vient d'être confirmée par la chaîne de télévision Arraï.

La chaîné Arraï, qui émet depuis Damas, a affirmé dimanche soir que Khamis avait été tué le 29 août à Tarhouna, à environ 80 km au sud-est de Tripoli "en se battant contre les ennemis de la patrie".

Son cousin Mohamed, fils du chef des renseignements du colonel Kadhafi, Abdallah Senoussi, a été tué avec lui, a ajouté la chaîne.

C'est la première fois qu'un média pro-Kadhafi confirme la mort de Khamis, annoncée à plusieurs reprises depuis le début du conflit et démentie à chaque fois par le régime déchu. La dernière annonce en ce sens avait été faite le 29 août par les nouvelles autorités libyennes qui avaient alors indiqué que Khamis avait été tué et enterré dans la région de Tarhouna.

Mais une télévision du régime libyen avait démenti cette information le lendemain sur son site. Plus jeune fils de Kadhafi, âgé de 28 ans, Khamis commandait l'une des brigades réputées les plus efficaces des forces fidèles à l'ex-dirigeant libyen.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.