Libye, attentat mortel

A Tripoli des terroristes attaquent le ministère des affaires étrangères. L'attentat, revendiqué par le groupe État Islamique, s'est déroulé en plusieurs étapes

France 24

Le ministre de l'intérieur parle d'un chaos sécuritaire...
L'attaque contre le ministère des affaires étrangères, à Tripoli, a tué trois personnes, dont un diplomate libyen.

L'attentat, revendiqué par le groupe État Islamique, s'est déroulé en plusieurs étapes.
Une voiture piégée, d'abord, explose à proximité du bâtiment, avant que deux kamikases n'activent leurs bombes.
Un troisième assaillant est abattu par les forces de sécurité.

Tarak al-Dawass, le porte-parole des forces spéciales, a pu rassuré les habitants de Tripoli après l'opération :


"Nous avons quadrillé le quartier, il y a des écoles à côté du ministère, grâce a Dieu, nous avons fait notre travail et avons neutralisé ce groupe qui nous a visé."

Le ministre libyen des affaires étrangères, Tahar Siala, qui dénonce un manque de moyens, appelle l'ONU à lever partiellement l'embargo sur les armes :

"La sécurité en Libye ne peut pas être rétablie sans une levée partielle de l'embargo pour assurer la sécurité et combattre le terrorisme. Les êtres humains seuls ne suffisent pas pour faire face au danger."

La Libye est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Khadafi en 2011...

A Tripoli des terroristes attaquent le ministère des affaires étrangères. L\'attentat, revendiqué par le groupe État Islamique, s\'est déroulé en plusieurs étapes
A Tripoli des terroristes attaquent le ministère des affaires étrangères. L'attentat, revendiqué par le groupe État Islamique, s'est déroulé en plusieurs étapes (France 24)