Virus en Chine : les autorités s'inquiètent à l'approche du Nouvel An chinois

Le mystérieux virus apparu en Chine peut se répandre entre humains. Les autorités du pays l'ont confirmé, lundi 20 janvier. Proche du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), qui touche les voies respiratoires, ce virus aurait déjà contaminé plus de 200 personnes et fait trois morts en Chine. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a convoqué une réunion d'urgence.

FRANCE 2

L'information fait désormais les gros titres de la télévision chinoise. Le nombre de malades atteints par le nouveau type de coronavirus a triplé en 24 heures. Ils seraient à présent plus de 220. Trois personnes sont mortes. L'épidémie, apparue il y a un mois dans la ville de Wuhan (Chine), s'étend à désormais à Pékin, Shenzhen, mais aussi Shanghai. Des cas ont été signalés en Thaïlande, au Japon et en Corée du Sud.

Le virus transmissible entre êtres humains

Pour la première fois, le président chinois Xi Jinping décrète la mobilisation générale. "La propagation de l'épidémie doit être résolument enrayée", a-t-il déclaré. Dans les rues de Pékin, l'inquiétude grandit. Lundi 20 janvier, un expert chinois a confirmé ce que tout le monde craignait : ce virus se transmet d'un être humain à l'autre, ce qui pourrait amplifier la contagion. Alors que 450 millions de personnes partent en vacances pour le Nouvel An chinois, dans les aéroports, les autorités contrôlent systématiquement la température des passagers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient amené à l\'hôpital de Jinyintan (Chine), le 18 janvier 2020.
Un patient amené à l'hôpital de Jinyintan (Chine), le 18 janvier 2020. (STR / AFP)