Cet article date de plus de sept ans.

McDonald's réclame 18 millions d'euros à la ville de Florence

Le géant du fast-food demande des indemnités après s'être vu refuser l'implantation d'un restaurant sur la célèbre Piazza del Duomo. 

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La mairie de Florence (Italie) refuse que McDonald's s'installe sur la Piazza del Duomo, classée au patrimoine mondial de l'Unesco. (GARDEL BERTRAND / HEMIS.FR / AFP)

McDonald's contre Florence. Le géant de la restauration rapide réclame près de 18 millions d'euros de dommages et intérêts à la ville italienne. La firme américaine projetait d'implanter un de ses établissements sur la célèbre Piazza del Duomo, classée par l'Unesco au patrimoine mondial. Mais le maire, Dario Nardella, un proche du chef du gouvernement de centre-gauche Matteo Renzi, avait rejeté ce projet en juin.

Ce rejet avait été confirmé, début juillet, par une commission technique chargée de la préservation du centre historique de Florence. "McDonald's a le droit de déposer une demande car c'est prévu par la loi, mais nous avons le droit de pouvoir dire non", avait déclaré Dario Nardella. "Nous n'avons aucun préjugé contre cette chaîne internationale qui a ouvert des restaurants dans d'autres lieux de la ville", avait-il ajouté, expliquant sa décision par sa volonté de soutenir le "commerce traditionnel".

Une "injustice", selon le géant américain

Dénonçant une "injustice", McDonald's a décidé de riposter devant le tribunal administratif et de réclamer 17,8 millions d'euros à la capitale toscane en réparation du préjudice subi. Contactée lundi par l'AFP, la firme n'a pas souhaité faire de commentaires, confirmant toutefois son action en justice ainsi que le montant de l'indemnisation demandée.

Selon plusieurs médias, la multinationale s'estime d'autant plus lésée qu'elle s'était engagée à revoir son modèle économique pour se conformer à une réglementation florentine. Instaurée en janvier 2016, celle-ci impose notamment l'utilisation dans les restaurants du centre historique de "produits typiques" de la ville ou de la Toscane.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.