Italie : Giorgia Meloni pressentie pour devenir la nouvelle Première ministre

Publié Mis à jour
Italie : Giorgia Meloni pressentie pour devenir la nouvelle Première ministre
Article rédigé par
J. Debraux, H. Dugué - France 3
France Télévisions

Depuis 7 heures, dimanche 25 septembre, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Un scrutin suivi de très près par toute l’Europe, car l’extrême-droite se voit déjà au pouvoir.

La droite italienne est aujourd’hui aux portes du pouvoir. Dimanche matin 25 septembre, les bureaux de vote ont ouvert partout dans le pays pour cette élection historique. À Rome, les Italiens rencontrés ce matin ont bien conscience de l’importance de ce scrutin. "Une femme Première ministre, ça m’irait bien. Mais je ne suis pas toujours d’accord avec certaines de ses idées", dit une femme. Giorgia Meloni, 45 ans, cheffe du parti post-fasciste Fratelli D’Italia, est pressentie pour devenir la nouvelle Première ministre du pays.

À gauche, Enrico Letta joue la carte d’une Italie européenne

Ancienne fan de Mussolini, cette Romaine pur jus est également farouchement anti-immigration. 50 millions d’électeurs italiens sont appelés aux urnes, pour élire 400 députés. Ils seront chargés de trouver une coalition pour désigner le ou la Première ministre. Pour espérer gouverner, Giorgia Meloni s’est alliée avec Matteo Salvini et le vétéran de la politique Silvio Berlusconi. À gauche, leur principal rival, Enrico Letta, a lui joué la carte de l’unité et d’une Italie européenne. L’issue du scrutin reste très incertaine, les bureaux de vote restent ouverts jusqu’à 23 heures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.