Cet article date de plus de neuf ans.

Israël libère 550 prisonniers, dont le Franco-Palestinien Salah Hamouri

Deuxième phase de l'accord conclu entre Israël et le Hamas sur le soldat Shalit : après les 447 palestiniens relâchés le 18 octobre, 550 autres l'ont été ce soir, parmi lesquels le Franco-Palestinien Salah Hamouri.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Ahmad Gharabli AFP)

Des centaines de personnes patientaient depuis ce matin à Dayat el Bareed, à la lisière de Jérusalem Est, où habitent les parents français et palestinien de Salah Hamouri. Le jeune homme de 26 ans a retrouvé son domicile ce soir, après six ans passés dans les prisons israéliennes. Arrêté en 2005, il avait été condamné à 7 ans de détention pour un projet d'assassinat d'un rabin qu'il a toujours nié. Ce soir, il a été accueilli en triomphe, porté par la foule. Pour vivre en direct son retour, suivez sur Twitter la correspondante de France Info en Cisjordanie . 

Lui a été relâché sur la base militaire d'Atarot, à Jérusalem Est, tandis que 505 autres prisonniers ont été conduits à Ramalllah, en Cisjordanie. Et une quarantaine d'autres dans la bande de Gaza, selon l'AFP. Partout, les mêmes scènes de liesse. 

Il s'agit là de la deuxième et dernière phase de l'accord conclu sous égide de l'Egypte, par le Hamas et Israël. Accord autour de la libération le 18 octobre du soldat franco-israelien Gilad Shalit. Un premier contingent de 477 détenus avaient été libérés en même temps que lui. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.