Inde : les petites mains de la noix de cajou

Avant d'arriver sur la table, les noix de cajou ont dû être décortiquées en Inde, dans des conditions indignes.

FRANCE 2

Très prisée par les Français, la noix de cajou est un produit tendance. L'Inde est le premier producteur mondial. Au sud du pays, dans la région du Tamil Nadu, ce fruit est cultivé par des familles entières. Ici, de petites mains sont occupées à décortiquer la noix dans une usine où travaillent essentiellement des femmes. Au début, elles se servent d'une machine pour couper le produit en deux et la cadence est impressionnante : elles sont payées en fonction de leur productivité, entre 4 et 6 euros par jour.

Des produits caustiques

Le reste du travail est encore plus dur et se fait uniquement à la main. À l'intérieur de la noix se trouvent des produits acides, extrêmement caustiques. Les mains de ces travailleuses sont manifestement abîmées. La grande distribution et les importateurs en Europe exigent toujours des prix plus bas. Au bout de la chaîne, ces 50 000 ouvrières payent les conséquences.

Le JT
Les autres sujets du JT
Avant d\'arriver sur la table, les noix de cajou ont dû être décortiquées en Inde, dans des conditions indignes.
Avant d'arriver sur la table, les noix de cajou ont dû être décortiquées en Inde, dans des conditions indignes. (FRANCE 2)