Cet article date de plus de cinq ans.

Harcèlement sexuel : une vidéo fait scandale en Arabie saoudite

Dans une vidéo relayée sur les réseaux sociaux, deux jeunes Saoudiennes harcelées par des hommes, le week-end dernier, durant l’Eid el Fitr, à Djeddah. Les défenseurs des droits de l’Homme et des médecins demandent qu’une loi soit rapidement promulguée afin de protéger les femmes et les enfants victimes de harcèlement sexuel.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon une étude récente 78% des femmes âgées entre 18 et 48 ans, ont été victimes de harcèlement sexuel en Arabie Saoudite. © Maxppp)

La vidéo circule sur tous les réseaux sociaux, elle a été visionnée plus de 60.000 fois en 24 heures. Sur les images, l’on aperçoit une horde de jeunes adolescents, importuner et insulter, deux jeunes Saoudiennes qui parviennent toutefois à s’échapper. La scène a eu lieu le week-end dernier durant l’Eid el Fitr, à Djeddah. Les images ont été filmées avec un téléphone portable par un de ces jeunes Saoudiens. Elles interpellent et mettent mal à l’aise tant les jeunes gens nombreux se montrent menaçants. Interpellés, ils ont tous été incarcérés mais l’affaire fait grand bruit, elle fait scandale dans le royaume saoudien.

Une loi contre le harcèlement, bientôt promulgée ?

La Société nationale pour les droits de l’Homme (NSHR) ainsi que les médecins spécialisés dans les affaires familiales exhortent les autorités saoudiennes pour qu’une loi sur le harcèlement soit rapidement promulguée car il est est urgent de protéger les femmes et les enfants contre toutes les formes de harcèlement. Un projet soumis au Conseil de la Choura ces derniers mois est actuellement à l’étude. Il faut savoir que selon une étude récente, 78% des femmes âgées entre 18 et 48 ans, ont été victimes de harcèlement sexuel en Arabie saoudite.

Rappelons, que, dans le pays, 65% de la population a moins de 25 ans. La non-mixité imposée par la loi chariatique empêche souvent les jeunes gens et les jeunes filles de se fréquenter en public, de vivre une jeunesse heureuse et épanouie. Addicts aux réseaux sociaux, les jeunes Saoudiens visionnent souvent des images prohibées de femmes qui les représentent souvent dans des situations dégradantes voire avilissantes. Sans occulter l’image de la femme "mineure" véhiculée par ces jeunes hommes au sein même de leur famille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.