VIDEO. Turquie : heurts et blessés à Istanbul pour le 1er-Mai

De violents affrontements ont opposé des manifestants de gauche aux forces de police, en marge des manifestations pour la fête du travail.

Reuters

Plusieurs personnes ont été blessées à Istanbul (Turquie) dans des heurts entre la police et des manifestants de gauche, mercredi 1er mai, en marge des manifestations pour la fête du travail. Les autorités avaient interdit tout rassemblement en raison de travaux de rénovation en cours sur la place emblématique Taksim. 

Une dizaine de manifestants ont dû être hospitalisés, la plupart après des malaises cardiaques provoqués par du gaz lacrymogène, utilisé par la police anti-émeutes. Un photographe de l'AFP a été violemment pris à partie par des manifestants anarchistes cagoulés, qui ont brisé son matériel. Le gouvernorat d'Istanbul a annoncé que 20 manifestants avaient été interpellés par la police.

Dès le petit matin, les unités anti-émeutes de la police sont entrées en action en faisant usage de canons à eau et de grenades lacrymogènes pour empêcher les regroupements dans le quartier de Besiktas. "Mort au fascisme""longue vie au 1er-Mai", ont scandé les quelque centaines de manifestants, réunis à l'appel de partis de gauche et de syndicats. Ils ont riposté par des jets de pierre.

Plusieurs manifestants ont été blessés à Istanbul (Turquie), mercredi 1er mai 2013, lors d\'affrontements avec la police.
Plusieurs manifestants ont été blessés à Istanbul (Turquie), mercredi 1er mai 2013, lors d'affrontements avec la police. (BULENT KILIC / AFP)