Parlement européen : l’élection de Roberta Metsola fait grincer des dents

Publié Mis à jour
Parlement européen : l’élection de Roberta Metsola fait grincer des dents
Article rédigé par
L. Vogel, L. Nahon, J. Gasparutto, F. Furnemont, Y. Kadouch - franceinfo
France Télévisions

Le Parlement européen a choisi sa nouvelle présidente : la Maltaise Roberta Metsola. Cependant, son élection fait polémique, car elle s’est ouvertement positionnée comme étant anti-avortement.

C’est un beau jour pour Roberta Metsola. Le jour même de ses 43 ans, elle est élue présidente du Parlement européen, avec 458 voix sur les 616 exprimées. Mais son élection suscite la polémique. Cette eurodéputée, membre du parti nationaliste de Malte, ne cache pas son opposition totale à l’avortement. Malte est l’un des deux derniers pays d’Europe où l’IVG reste illégale. "Malte refuse de laisser l’union européenne se mêler du droit des femmes donc c’est vrai que c’est un sujet qui reste assez fort avec elle", explique Sylvie Guillaume, députée européenne.

Soutenue par la France

Une journaliste a ainsi demandé à Roberta Metsola d’exprimer clairement ses positions à ce sujet. Celle-ci a préféré ne pas parler de ses convictions. Les eurodéputés français du groupe Macroniste "Renew" ont voté pour cette présidente controversée, tout en appelant à renforcer, préserver et promouvoir les droits de toutes les femmes européennes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.