Cet article date de plus de neuf ans.

Royaume-Uni : une romancière scandalise le pays en racontant son plat de lapin

"Le lapin a mangé mon persil. Je suis en train de manger le lapin", a écrit Jeanette Winterson.

Article rédigé par Gaël Cogné
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un lapin dans un parc allemand, le 28 mars 2014. (JOHANNES EISELE / AFP)

"Le lapin a mangé mon persil. Je suis en train de manger le lapin." Cette phrase, accompagnée de la photo d'un lapin écorché, a déclenché la colère de milliers de Britanniques, dimanche 15 juin.

Jusque-là, Jeanette Winterson, 54 ans, était connue pour son roman Oranges Are Not The Only Fruit, qui a rencontré un franc succès au Royaume-Uni à sa sortie en 1985 et a été traduit dans plusieurs langues. Mais la romancière britannique fait aujourd'hui parler d'elle pour avoir publié une série de photos du lapin qu'elle a piégé, dépecé et mangé.

Des lapins mignons mais gourmands

Avant de présenter l'avancement de son repas, elle se justifie : "Les lapins ont l'air mignons, mais la balance écologique est déséquilibrée cette année."

 

 

De nouvelles photos suivent rapidement et permettent aux 33 000 followers de la romancière de mesurer l'avancement des travaux. On peut ainsi voir le lapin mijoter à petit feu dans du cidre, assaisonné au thym et au romarin. Et constater que pas un morceau n'est perdu. Même son chat mange les abats.

 

 

"Ames sans voix"

Mais au Royaume-Uni, le lapin est chouchouté. S'en est donc suivi un torrent de protestations de la part d'internautes "écœurés par tant de cruauté""J'arrête de vous suivre, vous me rendez malade. Je ne lirai plus jamais un seul de vos mots. Repose en paix petit lapin", dit ainsi le tweet d'une certaine Jacqueline Looker.

 

Le fait que Jeanette Winterson, chantre de la nourriture bio, assure avoir piégé et tué le lapin de manière "humaine" compte peu. Elaine Harry la supplie d'arrêter de manger de la viande car les animaux sont des "âmes sans voix". Une autre écrit tout simplement : "Qu'est-ce que vous m'avez déçue, vous et votre chat !"

Pour sa défense, la romancière a publié jeudi de nouvelles photos de plantes et mêmes de roses "dévorées vivantes" par un lapin.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.