Cet article date de plus de cinq ans.

Royaume-Uni : des youtubeurs condamnés à de la prison ferme pour avoir mis en scène des vols dans des musées

Si vous avez l'intention de faire de l'humour sur internet, mieux vaut être sûr de ne pas enfreindre la loi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme visite la Tate modern, à Londres (Royaume-Uni), le 23 août 2013. (MATTES REN / HEMIS.FR / AFP)

L'humour, même britannique, a ses limites. Au Royaume-Uni, les comédiens d'un collectif connu pour se filmer en caméra cachée dans d'improbables défis avant de diffuser les vidéos sur internet ont écopé de peines allant jusqu'à 5 mois de prison ferme après une mauvaise blague, rapporte Le Monde, mardi 17 mai.

Le 5 juillet 2015, les farceurs qui partagent leurs canulars sur la chaîne YouTube "Trollstation", forte de plus de 700 000 abonnés, ont fait irruption devant la National Portrait Gallery, ainsi que devant la Tate Modern, à Londres, des collants roulés sur la tête. Mais les faux braqueurs ont causé une vraie frayeur aux touristes et visiteurs, comme le montre leur vidéo postée plus tard dans la journée.

Déjà un humoriste derrière les barreaux

Selon Le Monde, qui cite The Guardian (en anglais), les trois hommes masqués "se sont vu infliger des peines de 18 et 20 semaines pour comportement injurieux, menaces et pour avoir fait croire qu’un incident violent avait eu lieu". Un quatrième, celui qui a diffusé le son de la fausse alarme, a écopé pour cela de 16 semaines derrière les barreaux.

Quant au "chef" de la bande, il a été condamné à 12 semaines de prison. Une nouvelle condamnation pour le blagueur, incarcéré depuis mars et déjà condamné à 24 semaines de prison pour une autre vidéo, rappelle Le Monde. On y voyait un adolescent faire semblant de poser une (fausse) bombe dans un arrêt de bus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.