Rome : en visite, le président iranien Rohani demande à couvrir les statues

En visite à Rome, la délégation iranienne qui suit le président Hassan Rohani a demandé que les statues dénudées soient recouvertes. François Beaudonnet apporte des précisions.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Protocole un peu spécial à Rome. Lundi 25 janvier, pour la visite du président Hassan Rohani dans la capitale italienne, les Iraniens ont demandé et obtenu que des statues dénudées soient recouvertes d'un voile pudique.

"Le président iranien a été reçu par le Premier ministre Matteo Renzi, et avant une prise de parole, il aurait dû passer devant une statue d'Aphrodite, la déesse de l'amour et de la sexualité. En fait pas du tout, il n'aura pas vu ses formes généreuses, car dans le couloir, toutes les statues féminines avaient été recouvertes par des panneaux blancs", assure François Beaudonnet, en direct de Rome.

Ni sein ni vin

Cachez ce sein, mais également cachez ce vin. "Les autorités italiennes avaient décidé de ne pas mettre de vin sur les tables officielles. Les opposants à Matteo Renzi crient à la soumission de l'Italie à l'Iran", conclut le journaliste de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président iranien Hassan Rohani en compagnie du président du Conseil italien Matteo Renzi, lors d\'une conférence de presse au Capitole de Rome (Italie), lundi 25 janvier 2016.
Le président iranien Hassan Rohani en compagnie du président du Conseil italien Matteo Renzi, lors d'une conférence de presse au Capitole de Rome (Italie), lundi 25 janvier 2016. (TIZIANA FABI / AFP)