Cet article date de plus de huit ans.

Référendum en Grèce: "peser pour que le 'oui' l'emporte"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Référendum en Grèce: "peser pour le 'oui' l'emporte"
Référendum en Grèce: "peser pour le 'oui' l'emporte" Référendum en Grèce: "peser pour le 'oui' l'emporte" (France 2)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
France 2

La Grèce est depuis minuit, ce mercredi 1er juillet, officiellement en défaut de paiement. Elle n'a pas payé le milliard et demi d'euros qu'elle doit au FMI. France 2 fait le point.

Les Grecs favorables au "oui" au référendum organisé dimanche 5 juillet étaient 20 000, mardi 30 juin, rassemblés devant le Parlement grec. Alors que le "non" reste largement en tête des sondages, 54% selon le dernier sondage Reuters contre 33% pour le "oui". L'écart se réduit de plus en plus.

"Rien de très neuf"

Selon Valérie Lerouge, envoyé spécial pour France 2 à Bruxelles, "on voit mal comment un accord pourrait venir d'ici au référendum dimanche". Pour lui, "il n'y a rien de très neuf dans les dernières propositions grecques d'hier. Les partenaires européens restent sur la base du texte du week-end dernier. Le jeu consiste désormais à peser sur le référendum pour que le 'oui' l'emporte".

"Certains croient même à l'annulation du scrutin de dimanche", rappelle le journaliste de France 2. Selon lui, "le Premier ministre grec ne l'aurait pas exclu si un accord était trouvé d'ici à ce week-end. Comme un petit bout de chantage".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.