Pauvreté : l'ascenseur social est-il en panne en France ?

Sur le plateau du 20 Heures, le journaliste Jean-Paul Chapel fait le point sur l'étude de l'OCDE, selon laquelle la France est l'un des pays européens où la mobilité sociale est la plus faible.

FRANCE 2

Sortir de la pauvreté est-il difficile aujourd'hui en France ? L'ascenseur social fonctionne-t-il ? Les experts de l'OCDE se sont penchés sur la question dans un rapport. Et la France fait partie des mauvais élèves. "Prenons un Français issu d'une famille pauvre : il faut six générations pour que ses descendants accèdent à la classe moyenne, soit 180 ans. C'est une statistique qui confirme que l'ascenseur social est bien en panne", explique sur le plateau du 20 Heures le journaliste Jean-Paul Chapel. "La France est tout en bas du classement européen, à égalité avec l'Allemagne. Au Royaume-Uni, c'est à peine mieux : cinq générations. C'est au Danemark que la mobilité sociale est la plus forte. En deux générations en moyenne, un descendant de famille pauvre peut se retrouver au milieu de l'échelle", ajoute-t-il.

Reproduction sociale et inégalités de revenus

Quelles sont les causes de cet immobilisme social ? "Il y a bien sûr les inégalités de revenus, mais aussi en matière d'éducation. Ce sont les fils et filles de diplômés qui ont le plus de chances d'être diplômés à leur tour", détaille Jean-Paul Chapel. Connaît-on les solutions ? "L'OCDE fait trois recommandations : s'attaquer au chômage de longue durée, mettre le paquet sur la formation pour les moins qualifiés et privilégier les aides sociales ciblées, par exemple la prime d'activité, coup de pouce aux travailleurs pauvres, qui encourage le retour à l'emploi", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cité des Mureaux, octobre 2006.
Cité des Mureaux, octobre 2006. (OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP)