Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Calais : "Nous sommes des immigrants, pas des terroristes", scandent les migrants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
 -
CALAIS MANIF MIGRANTS - (BARBARA SIX et DOMNIQUE MASSE - FRANCE 2 LILLE )
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions

Des dizaines de migrants, rassemblés à l'entrée du camp de la "New Jungle" de Calais, dénoncent leurs conditions de vie à l'occasion de la visite des ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May.

"Nous ne sommes pas des criminels ! Nous ne sommes pas des animaux ! Où sont nos droits, où sont les droits de l'homme ?" ont scandé les migrants, en anglais, jeudi 20 août à Calais (Pas-de-Calais). Des dizaines de migrants se sont rassemblés à l'entrée du camp de la "New Jungle" de Calais pour dénoncer leurs conditions de vie et l'inaction des autorités françaises et britanniques.

>> Suivez notre direct sur ces migrants de calais

Les ministres français et britannique de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May, sont venus jeudi à Calais pour trouver des solutions devant l'afflux de migrants dans la ville. Ils ont rendu public un plan axé sur la sécurité à l'entrée du tunnel sous la Manche, plan qui comprend aussi un volet humanitaire pour les migrants "les plus vulnérables". Financé à hauteur de 10 millions d'euros sur deux ans par les Britanniques, l'essentiel de l'effort porterait sur l'aspect répressif.

La "New Jungle" abrite 3 000 migrants

Face à un cordon de CRS et de gendarmes en tenue anti-émeutes, les migrants ont déroulé des banderoles sur lesquelles on peut lire : "Contre le ghetto et l'Apartheid". Ils ont scandé des slogans en anglais, notamment "Nous sommes des immigrants, pas des terroristes." Actuellement, 3 000 migrants sont répertoriés dans le camp de la "New Jungle", près de Calais.

MARCHE DES MIGRANTS A CALAIS -
MARCHE DES MIGRANTS A CALAIS MARCHE DES MIGRANTS A CALAIS - ()

Ces migrants bénéficient d'un accueil de jour avec douches et repas au centre Jules-Ferry, et des places de nuit sont réservées aux femmes et enfants. Mais la situation des migrants vivant dans la "New Jungle" est si dégradée que, début août, le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies a réclamé à la France un plan d'urgence "global".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.