"Open Arms" : une centaine de migrants toujours bloqués au large de Lampedusa

Depuis presque trois semaines, le bateau de sauvetage "Open Arms" est toujours bloqué en mer Méditerranée avec à son bord une centaine de migrants, faute de pouvoir débarquer sur la côte voisine italienne.

FRANCEINFO

Anabel Montes Mier est la responsable du navire humanitaire Open Arms. À son bord, il y a actuellement 107 migrants bloqués depuis bientôt trois semaines, près de l'île de Lampedusa, en Italie. Le ministre de l'Intérieur italien refuse effectivement de les accueillir. "Après tout ce qui leur est arrivé, après avoir dû quitter leur pays, vécu des horreurs en Libye, risqué leur vie dans une barque en mer, après tout ça, ils attendent depuis déjà 19 jours à bord", se désole Anabel Montes Mier en se filmant téléphone en main.

L'île de Lampedusa se trouve pourtant à quelques mètres du navire

"Nous avons vécu des évacuations, des vertiges, des crises de panique, les gens ont même fini par se jeter à l'eau, ils étaient désespérés. Que vous faut-il de plus ?", interroge la responsable du navire humanitaire. "Je lance un appel humain. Pas un appel légal, un appel humain. Toutes ces personnes doivent débarquer à l'endroit le plus sûr et le plus proche : là-bas, à 800 mètres", continue-t-elle à expliquer en pointant du doigt la rive italienne, toute proche de son navire. Ce qu'elle montre c'est Lampedusa, l'île italienne au sud du pays.

Le navire sauvetage \"Open Arms\" au large de Lampedusa, en Italie, le 17 août 2019.
Le navire sauvetage "Open Arms" au large de Lampedusa, en Italie, le 17 août 2019. (ALESSANDRO SERRANO / AFP)