Cet article date de plus de quatre ans.

Migrants : quel avenir pour les mineurs ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Migrants : quel avenir pour les mineurs ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La plupart des mineurs isolés de la Jungle de Calais ont été répartis dans différents centres d'accueil. S'ils n'ont pas abandonné l'idée de rejoindre l'Angleterre, ils tentent de s'intégrer.

Ils sont arrivés il y a presque deux mois. À l'époque, ils étaient 46, 46 jeunes, tous en provenance de la Jungle de Calais. Ils ont été hébergés dans ce centre d'accueil près de Bourg-en-Bresse (Ain). Ils n'ont pas de papiers, mais sont, pour la plupart, originaires du Soudan. Tous affirment être mineurs. Beaucoup disent aussi avoir de la famille en Angleterre.

L'attente se poursuit

À leur arrivée en novembre, rejoindre le Royaume-Uni était une idée fixe, une obsession. 46 au départ, plus que 29 aujourd'hui. En deux mois, neuf jeunes ont pu rejoindre légalement l'Angleterre après l'examen de leur dossier par les Britanniques et huit ont quitté le centre. Pour ceux qui restent, l'attente se poursuit, mais les éducateurs sentent chez certains le désir de s'intégrer en France. Leur hébergement est pris en charge par l'État jusque fin janvier. S'ils souhaitent rester en France, les jeunes migrants devront déposer une demande d'asile. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Migrants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.