Grèce : le plus grand camp de migrants ravagé par un incendie

Le camp de migrants de Moria, situé sur l’île de Lesbos en Grèce, a pris feu dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 septembre. Des milliers de personnes se retrouvent encore plus en difficulté.

France 2

Il ne reste plus que des ruines des constructions qu’il existait à la base. La situation est devenue dramatique dans le camp de migrants de Moria, installé sur l’île de Lesbos en Grèce. Un grave incendie a détruit le camp dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 septembre. Dans ce lieu à l’origine prévu pour accueillir 2 000 personnes, 12 000 personnes ont fui les flammes et vu leurs rares affaires partir en fumée.

Un risque sanitaire important

Cet incendie n’a pas seulement ravagé le camp, il a aussi ouvert une brèche qui pourrait s’avérer grave en termes sanitaires. 35 personnes avaient été diagnostiquées comme contaminées par le Covid-19. Mises à l’écart, elles ont quitté leur campement durant l’évacuation du camp. "Il y a des cas de Covid positifs qui se promènent et on ne sait pas où", alerte Astrid Castelein, chef de la sous-délégation du UNHCR de Lesbos.

Le JT
Les autres sujets du JT
Grèce : le plus grand camp de migrants ravagé par un incendie
Grèce : le plus grand camp de migrants ravagé par un incendie (FRANCEINFO)