Calais : un mur qui divise

La construction d'un mur a commencé cette semaine à Calais, il est censé empêcher le passage des migrants qui cherchent à rallier l'Angleterre.

France 2

Le long de la rocade qui mène au port de Calais (Pas-de-Calais), le chantier du mur a commencé il y a quelques jours. Un mur ou plutôt deux, qui seront érigés de part et d'autre de la chaussée sur un kilomètre de long. Objectif : éviter les intrusions de migrants mais pour la mairie, pas question que ce mur voit le jour, elle va signer un arrêté pour empêcher ses travaux.

Bras de fer

Le bras de fer est engagé par la préfecture, qui vient de répondre par ce communiqué : "Les travaux ont vocation à se poursuivre". Un mur de quatre mètres de haut, végétalisé, éclairé et surtout entièrement financé par les Britanniques. Il est censé éviter ce genre de scènes : des arbres coupés, des pneus enflammés et des risques inconsidérés pour monter à bord des camions. Côté riverains, le mur suscite encore beaucoup d'interrogations. Le chantier du mur doit durer quatre mois, d'ici là, la jungle aura théoriquement disparu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les travaux pour la construction d\'un mur à Calais, censé protéger les accès au port, ont commencé mardi 20 septembre
Les travaux pour la construction d'un mur à Calais, censé protéger les accès au port, ont commencé mardi 20 septembre (JEAN-PIERRE BRUNET / MAXPPP)