Ukraine : une ex-actrice porno américaine prise dans une guerre de propagande

Une photo de Sasha Grey a été utilisée sur les réseaux sociaux pour illustrer la mort d'une infirmière supposément tuée par les forces ukrainiennes.

L\'ancienne actrice porno Sasha Grey, le 30 juin 2014, à Madrid (Espagne).
L'ancienne actrice porno Sasha Grey, le 30 juin 2014, à Madrid (Espagne). (OSCAR GONZALEZ / NURPHOTO / AFP)

Une ancienne actrice porno américaine tuée par les troupes ukrainiennes ? "Merde à la propagande !" a réagi l'intéressée en guise de preuve de vie sur Twitter, mercredi 18 février. 

Sasha Grey, devenue une actrice plus conventionnelle, mais aussi musicienne et écrivain, s'est retrouvée propulsée dans le conflit ukrainien, relate le journal anglophone Moscow Times. "J'adore mes fans russes, mais cette propagande va trop loin", écrit-elle dans son tweet.

Une "infirmière" tuée par les Ukrainiens

La nouvelle est rapidement devenue virale sur le réseau social VKontakte, sorte de Facebook russe. Des messages y relaient la mort d'une infirmière, "Sasha Serova". La photo de Sasha Grey accompagne la fausse information selon laquelle l'"infirmière" a été tuée par les forces ukrainiennes, découpée à la hache après avoir été humiliée. Le Moscow Times précise que "serova est le terme russe pour 'gris'", grey en anglais.

Le Global Post précise qu'"il est bien connu que Moscou a engagé une campagne agressive de désinformation pour consolider l'opinion publique nationale et internationale pendant son annexion de la Crimée et aider les pro-russes dans l'est de l'UkraineDans ce but, elle a recruté une armée de trolls en ligne pour soutenir sa version des événements en postant des histoires pro-Moscou et anti-Kiev (dont la plupart sont totalement fausses) sur des sites internet, tout en bombardant les médias sociaux et sites d'information de commentaires pro-russes."

Mais il est possible que la fausse nouvelle ne soit pas partie de "trolls pro-russes", mais, au contraire, d'internautes favorables à Kiev voulant mettre en lumière cette désinformation. Selon le site Global Voices (en anglais), la nouvelle serait partie d'un forum de geeks, Dvatch, sorte de 4chan d'Europe de l'Est qui aurait voulu démontrer la crédulité des partisans de Moscou. Une campagne (en russe) a été lancée sur ce site, visant à "ausculter nos chers compatriotes et essayer de prouver combien la désinformation est ridicule". Le plan consistait à choisir une personne connue et à annoncer qu'elle était morte en combattant pour les séparatistes en Ukraine.

Déjà accusée d'être pro-Kiev en 2013

Sasha Grey a réagi par une série de tweets, dans lesquels elle exprime notamment son respect pour ses fans russes et ukrainiens. "J'aimerais pouvoir faire plus", ajoute-t-elle.

 

L'ancienne actrice porno avait déjà été l'objet d'une polémique pendant les manifestations à Kiev en décembre 2013. Elle avait alors tweeté "Stay strong" ("restez forts") à l'adresse des Ukrainiens, ce qui avait été interprété par les pro-russes comme un soutien exclusif aux pro-européens. 

Mercredi, Sasha Grey s'est fendue d'un message agacé sur Twitter : "Donc pour résumer, au départ j'étais l'ennemie et maintenant je suis une amie parce [le meurtre de l'infirmière] est supposément la faute des Ukrainiens."