Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : une centaine de chars occidentaux vont être livrés sur le champ de bataille

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Ce pourrait être un tournant dans la guerre actuellement en cours en Ukraine. L’Allemagne a annoncé, mercredi 25 janvier, livrer 14 chars à l’Ukraine et autoriser les pays qui détiennent des chars allemands à faire de même. Moscou dénonce une décision extrêmement dangereuse. -
Guerre en Ukraine : une centaine de chars occidentaux vont être livrés sur le champ de bataille Ce pourrait être un tournant dans la guerre actuellement en cours en Ukraine. L’Allemagne a annoncé, mercredi 25 janvier, livrer 14 chars à l’Ukraine et autoriser les pays qui détiennent des chars allemands à faire de même. Moscou dénonce une décision extrêmement dangereuse. - (France 2)
Article rédigé par France 2 - M.De Chalvron, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2
Ce pourrait être un tournant dans la guerre actuellement en cours en Ukraine. L’Allemagne a annoncé, mercredi 25 janvier, livrer 14 chars à l’Ukraine et autoriser les pays qui détiennent des chars allemands à faire de même. Moscou dénonce une décision extrêmement dangereuse.

Après des semaines de négociations intenses, le chancelier allemand Olaf Scholz a finalement donné son feu vert à la livraison de 14 chars Leopard 2 pris dans les réserves de l’armée allemande à l’Ukraine, mercredi 25 janvier. L’Allemagne a également autorisé d’autres pays possédant des chars de fabrication allemande à les exporter vers l’Ukraine. C’est le cas de la Pologne et de l’Ukraine qui se sont engagés à en livrer respectivement 14 et 2. Cinq autres pays européens envisagent de faire de même, auxquels il faut ajouter le Royaume-Uni qui va livrer 14 de ses chars Challenger. Les États-Unis, par la voix de Joe Biden, viennent d’annoncer l’envoi de 31 chars Abrams.

Vladimir Poutine et le Kremlin réagissent

En tout, plus de 100 chars occidentaux devraient arriver sur le champ de bataille ukrainien. Des machines incontestablement supérieurs aux chars russes. “Les Ukrainiens vont disposer de véritables pions tactiques à l’occidentale qui leur permettront d’acquérir une certaine supériorité sur les forces russes”, analyse Marc Chassillan, professeur à l’école militaire de Paris. La Russie a tout de suite réagi parlant d’une décision extrêmement dangereuse. Vladimir Poutine dénonce la décision allemande dictée, d’après lui, par les Américains. Le Kremlin a ajouté que les chars occidentaux allaient finir brûlés en Ukraine. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.