Guerre en Ukraine : les Etats-Unis ouvrent la voie à la livraison d'avions de combat F-16 à Kiev par d'autres pays

Il s'agit du signal le plus favorable à ce jour à la livraison de ces appareils réclamés par Kiev.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un avion de combat belge F-16 participe à l'exercice nucléaire aérien de l'OTAN à la base aérienne de Kleine-Brogel, en Belgique, le 18 octobre 2022. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

C'est un possible tournant dans le soutien occidental à Kiev. Le président américain Joe Biden est désormais prêt à autoriser d'autres pays à fournir à l'Ukraine les avions de combat qu'elle réclame, des F-16 de fabrication américaine. Le chef d'Etat, qui participe au sommet du G7 au Japon, a assuré, vendredi 19 mai, à ses interlocuteurs de son "soutien à une initiative commune visant à entraîner des pilotes ukrainiens sur des avions de combat de quatrième génération, y compris des F-16", selon un haut responsable de la Maison Blanche.

"Pendant que l'entraînement se déroulera ces prochains mois, notre coalition de pays participant à cet effort décidera quand fournir des avions, combien, et qui les fournira", a poursuivi le responsable. Il s'agit du signal le plus favorable à ce jour à la livraison de ces appareils réclamés par Kiev. Joe Biden, qui orchestre la réponse occidentale face à la Russie, fait face à une pression grandissante pour autoriser l'envoi des chasseurs américains de Lockheed Martin à l'Ukraine, non pas par les Etats-Unis eux-mêmes mais par d'autres pays qui en possèdent.

Protection de la technologie militaire

La livraison de ces avions par des pays tiers est en effet soumise à l'approbation préalable de Washington, et plus précisément à une autorisation du département d'Etat, dans un souci de protection de la technologie militaire américaine. 

Le président ukrainien a salué la décision "historique" du président américain. Le Premier ministre britannique Rishi Sunak s'est quant à lui félicité de ce soutien apporté par les Etats-Unis à une initiative de plusieurs pays, dont le Royaume-Uni.  Volodymyr Zelensky demande depuis des mois à ses alliés occidentaux de lui fournir des avions qui permettraient à l'armée ukrainienne de frapper en profondeur les troupes russes, sans pour autant constituer une solution miracle dans le conflit.

Mardi, le Royaume-Uni avait plaidé pour une "coalition internationale" destinée à fournir ces avions de combat à l'armée ukrainienne, mais avait estimé ensuite, de concert avec l'Allemagne, qu'il revenait "à la Maison Blanche" de donner son feu vert final. Pour l'instant, pas question pour les Etats-Unis de prendre eux-mêmes une telle décision, mais le simple fait d'autoriser d'autres pays à le faire serait un tournant majeur de la réponse occidentale à l'invasion par la Russie en février 2022.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.