Guerre en Ukraine : le premier cargo céréalier parti d'Odessa a disparu des radars

Publié
Guerre en Ukraine : le premier cargo céréalier parti d'Odessa a disparu des radars
FRANCE 2
Article rédigé par
D.Schlienger, V.Castel - France 2
France Télévisions

Le Razoni n'a toujours pas accosté, lundi 8 août, alors qu'il devait décharger ses 26 000 tonnes de maïs à Tripoli (Liban). Rétractation de l'acheteur ou mensonge de l'affréteur, les questionnements sont multiples autour de cette cargaison tant convoitée.

Il était le symbole de la réouverture de la route des céréales en mer Noire après des mois de conflit sur le sol ukrainien depuis l'invasion de la Russie. Le 1er août, le Razoni avait fait un départ en grande pompe d'Odessa (Ukraine) pour rejoindre Tripoli (Liban). Tout se passait comme prévu, jusqu'à ce qu'il se retrouve à l'arrêt au sud de la Turquie, alors tout proche de sa destination. La cérémonie d'accueil et la conférence de presse sont annulées.

Un imbroglio malvenu dans une situation déjà complexe

Dans un tweet, l'ambassade d'Ukraine au Liban explique que "l'acheteur final au Liban a refusé d'accepter la cargaison en raison du retard de livraison (plus de cinq mois). L'expéditeur est donc à la recherche d'un autre destinataire". Manœuvre pour faire baisser le prix ou mensonge de l'affréteur qui avait un autre accord en Syrie ou en Irak ? Ce revirement va venir complexifier encore plus une situation déjà tendue. Un autre cargo parti d'Ukraine, vient, lui, de décharger ses 12 000 tonnes de maïs en Turquie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.