Guerre en Ukraine : la France ne reçoit plus de gaz russe

Publié Mis à jour
Gaz : le robinet fermé pour la France par la Russie
FRANCE 3
Article rédigé par
J. Bigard, A-C. Le Sann, P. Caron, S. Gravelaine - France 3
France Télévisions

La France ne reçoit plus du tout de gaz russe. L’annonce a été faite vendredi 17 juin, au moment où les réserves n’ont jamais été aussi basses en Europe. Quelles sont les solutions pour reconstituer nos réserves ?

Vladimir Poutine est en train de couper le gaz à la France. Depuis deux jours, l’un des principaux gazoducs venant de Russie et passant par l’Allemagne, n’exporte plus aucun gaz vers notre pays. Moscou, qui fournit 17% de notre consommation, se venge ainsi des sanctions européennes. "Les sanctions sont une arme à double tranchant et fonctionnent à double sens", a signalé Vladimir Poutine, président de la Russie.

56 % de stockage actuellement

La France avait anticipé en important davantage via l’Espagne, mais aussi davantage de gaz liquéfié, avec une augmentation de 60% depuis le début de l’année. "Aucune difficulté n’est attendue durant l’été pour satisfaire les besoins des consommateurs français", affirme le gestionnaire du réseau français GRTGaz. Mais qu’en sera-t-il cet hiver ? Car le stockage en est à 56% aujourd’hui. "Cela va être très compliqué parce qu’il n’y a plus beaucoup de gaz naturel liquéfié disponible et nos infrastructures pour le recevoir opèrent à 100%", estime Thierry Bros, expert en énergie et professeur à Sciences Po. Le bouclier tarifaire sera en place jusqu’à la fin de l’année, mais ce n’est pas le cas pour les entreprises et les collectivités locales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.