Guerre en Ukraine : Moscou va livrer "dans les prochains mois" à la Biélorussie des missiles capables de transporter des charges nucléaires

Vladimir Poutine a fait cette annonce samedi lors d'un entretien avec le son homologue biélorusse, Alexandre Loukachenko.

Le président russe Vladimir Poutine lors d\'une conférence téléphonique à Moscou le 22 juin 2022.
Le président russe Vladimir Poutine lors d'une conférence téléphonique à Moscou le 22 juin 2022. (MIKHAIL METZEL / SPUTNIK / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La Russie veut armer la Biélorussie. Moscou va livrer "dans les prochains mois" à son allié des missiles capables de transporter des charges nucléaires, a annoncé samedi 25 juin Vladimir Poutine en recevant son homologue biélorusse, Alexandre Loukachenko. "Dans les prochains mois, nous allons transférer (...) des systèmes de missile tactique Iskander-M, qui peuvent utiliser des missiles balistiques ou de croisière, dans leurs versions conventionnelle et nucléaire", a déclaré le président russe lors de cet entretien. Ce direct est maintenant terminé.

Sievierodonetsk est aux mains du Kremlin. La ville située dans le Donbass est désormais "entièrement occupée par les Russes", a annoncé samedi son maire, Oleksandr Stryuk. Moscou a fait de la conquête du bassin industriel du Donbass sa priorité depuis plusieurs semaines. L'armée ukrainienne avait annoncé jeudi son retrait de cette localité pour mieux défendre la ville voisine de Lyssytchansk. 

 Les forces russes et prorusses sont entrées dans Lyssytchansk. Des "combats de rue" se déroulent dans cette ville voisine de Sievierodonetsk, ont affirmé samedi les séparatistes présents dans l'est de l'Ukraine. "Certaines entreprises de la ville ont déjà été prises", a déclaré sur Telegram un représentant des séparatistes prorusses, le lieutenant-colonel Andreï Marotchko. Cette annonce n'a pas été confirmée de manière indépendante dans l'immédiat. 

 "Bombardement massif" provenant de la Biélorussie vers TchernihivDes missiles ont été tirés depuis la Biélorussie, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tchernihiv, au nord-est de Kiev, a affirmé l'armée ukrainienne. "Il n'y avait pas de victimes" à ce stade, a assuré le commandement Nord des troupes ukrainiennes. Selon le média ukrainien Sevodnia, il s'agit du premier cas de frappe aérienne sur l'Ukraine directement depuis le territoire biélorusse. 

Kiev demande "la parité de feu". L'Ukraine presse ses alliés de lui donner enfin la "parité de feu" avec les forces russes pour "stabiliser" la situation dans le Donbass après le retrait de ses troupes à Sievierodonetsk. Kiev ne cesse de réclamer davantage d'armes lourdes à ses alliés pour contrer la puissance de frappe russe, particulièrement dans cette région industrielle dans l'est du pays, déjà partiellement sous contrôle de séparatistes prorusses depuis 2014, et que Moscou s'est juré de conquérir en intégralité.

Le soutien à l'Ukraine discuté dimanche au G7. Les pays du G7 se retrouvent en Allemagne pour discuter, entre autres, du soutien à l'Ukraine, avant un autre sommet, celui de l'Otan, pendant deux jours à partir de mardi à Madrid.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UKRAINE

23h21 : Je vous rappelle les principales informations de ce samedi 25 juin :

Elisabeth Borne va rester Première ministre, a annoncé Emmanuel Macron. Elle va former un gouvernement dans "les premiers jours du mois de juillet", et sonder les groupes politiques sur leur volonté d'y participer. Le président exclut cependant la présence du RN et de LFI.

Le groupe Renaissance (ex-LREM) a déposé une proposition de loi pour inscrire le droit à l'IVG dans la Constitution, en réaction à la révocation de ce droit au niveau fédéral aux Etats-Unis. Une idée déjà portée par la gauche en 2018 et 2019, mais que la majorité avait alors écartée.

Un premier cas de variole du singe chez un enfant a été observé en France, annonce l'ARS d'Ile-de-France. Le cas de cet élève d'une école primaire ne présente pas de signe de gravité. L'OMS choisit pour l'instant de ne pas accorder à cette épidémie son seuil maximum d'alerte.


Les autorités privilégient la piste terroriste dans l'enquête sur le tireur qui a tué deux personnes et fait 21 blessés hier soir dans le centre-ville d'Oslo, devant un bar et un club gay.

Sievierodonetsk est entièrement contrôlée par l'armée russe. Les séparatistes prorusses affirment que l'armée russe est entrée à Lyssytchantsk, dernière ville de la région de Louhansk sous le contrôle de l'Ukraine, où France 2 a suivi les soldats ukrainiens. Voici le résumé de cette journée.

23h07 : France 2 a suivi des soldats ukrainiens à Lyssychansk, la dernière ville qu'ils contrôlent dans la province de Louhansk. Ils craignent la même issue qu'à Sievierodonetsk, la ville voisine, d'où les Ukrainiens se sont retirés hier après des mois de résistance.

22h32 : La progression de l'armée russe à Lyssytchansk, la confirmation de la chute de Sievierodonetsk, des annonces sur l'armement de la Biélorussie... Nous avons résumé une journée d'actualité sur le front de la guerre en Ukraine dans cet article.

20h42 : La guerre en Ukraine s'est invitée dans le cortège de la Marche des fiertés à Varsovie, la capitale polonaise, tout à l'heure. Des organisateurs de l'édition ukrainienne de cette manifestation pour les droits des personnes LGBT+, qui ne peut pas se tenir à Kiev, étaient conviés par leurs homologues polonais, et des drapeaux ukrainiens ont émaillé le cortège. La Pologne est le pays qui a accueilli le plus de réfugiés venus d'Ukraine.





(WOJTEK RADWANSKI / AFP)

20h37 : La Première ministre suédoise, Magdalena Andersson, et Recep Tayyip Erdogan, se sont entretenus par téléphone, sans faire de progrès sur le dossier de l'adhésion de la Suède à l'Otan, a affirmé le président turc tout à l'heure. Stockholm veut rejoindre l'alliance depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais se heurte à l'opposition d'Istanbul, qui l'accuse de soutenir des milices kurdes que le pouvoir turc considère comme terroristes. Erdogan a encore une fois demandé aujourd'hui des "actions concrètes" à la Suède. La question sera au menu d'un sommet de l'Otan qui s'ouvre mardi à Madrid.

23h17 : Il est l'heure d'un nouveau point sur l'actualité de ce samedi 25 juin :

• Le groupe Renaissance (ex-LREM) à l'Assemblée dépose aujourd'hui une proposition de loi pour inscrire le droit à l'IVG dans la Constitution, en réaction à la révocation de ce droit au niveau fédéral aux Etats-Unis. Une proposition déjà portée par la gauche en 2018 et 2019 mais que la majorité avait alors écartée.

• Un tireur a tué deux personnes et fait 21 blessés dans le centre-ville d'Oslo, devant un bar et un club gay. Les autorités privilégient la piste terroriste.

• Le maire de Sievierodonetsk affirme que la ville est entièrement contrôlée par l'armée russe, au lendemain du retrait des troupes ukrainiennes. Selon les séparatistes prorusses, les soldats russes sont entrés à Lyssytchantsk, dernière ville de la région de Louhansk sous le contrôle de l'Ukraine.

19h53 : Dans ce même entretien, Vladimir Poutine a également proposé d'aider la Biélorussie à "moderniser" son aviation. Il répondait à une demande d'Alexandre Loukachenko, qui souhaite "adapter" ses appareils au transport d'armes nucléaires.

19h48 : La Russie va livrer à la Biélorussie, "dans les prochains mois", des missiles Iskander-M capables de transporter des charges nucléaires (mais aussi des charges conventionnelles), annonce Vladimir Poutine. Le président russe s'est exprimé au début d'un entretien, à Saint-Pétersbourg, avec son homologue biélorusse, Alexandre Loukachenko.




(Mikhail Metzel / TASS / SIPA)

20h00 : Rappelons les principales infos de ce samedi :

• Le groupe Renaissance (ex-LREM) à l'Assemblée dépose aujourd'hui une proposition de loi pour inscrire le droit à l'IVG dans la Constitution, en réaction à la révocation de ce droit au niveau fédéral aux Etats-Unis. Une proposition déjà portée par la gauche en 2018 et 2019 mais que la majorité avait alors écartée.

• Un tireur a tué deux personnes et fait 21 blessés dans le centre-ville d'Oslo, devant un bar et un club gay. Les autorités privilégient la piste terroriste.

• Le maire de Sievierodonetsk affirme que la ville est entièrement contrôlée par l'armée russe, au lendemain du retrait des troupes ukrainiennes. Selon les séparatistes prorusses, les soldats russes sont entrés à Lyssytchantsk, dernière ville de la région de Louhansk sous le contrôle de l'Ukraine.

19h39 : La ville de Sievierodonetsk est "entièrement occupée par les Russes", affirme son maire, Oleksandr Stryuk, au lendemain de l'annonce du retrait des troupes ukrainiennes. L'édile affirme que les civils réfugiés dans l'usine Azot ont commencé à évacuer. Dans la province de Louhansk, l'Ukraine ne contrôle plus que la ville voisine de Lyssytchansk, où les séparatistes affirment que les troupes russes sont entrées aujourd'hui.

19h31 : Il est 16 heures, faisons un point sur l'actualité :

• Les services norvégiens de renseignement intérieur (PST), chargés de l'antiterrorisme, annoncent traiter comme "un acte de terrorisme islamiste" la fusillade mortelle qui s'est produite dans la nuit près d'un bar gay du centre-ville d'Oslo.

• # Après la décision de la Cour suprême américaine, le groupe Renaissance (ex-LREM) dépose aujourd'hui une proposition de loi pour inscrire l'IVG dans la Constitution. La Nupes propose elle un texte commun à l'ensemble des groupes de l'Assemblée nationale qui le souhaitent.

Le président américain, Joe Biden, a signé la loi qui vise à mettre en place une régulation des armes à feu.

• Des missiles ont été tirés depuis le Biélorussie, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tchernihiv, au nord-est de Kiev, affirme l'armée ukrainienne. C'est la première fois depuis le début du conflit que l'Ukraine est visée par des tirs venant du territoire de son voisin du Nord. Suivez notre direct.

19h15 : Les forces russes et prorusses sont entrées dans Lyssytchansk et des "combats de rue" ont désormais lieu dans cette ville voisine de Sievierodonetsk, verrou stratégique dans l'est de l'Ukraine en passe d'être pris par Moscou, ont affirmé les séparatistes.

19h32 : Il est midi, voici les titres de l'actualité :

Au lendemain de la décision de la Cour suprême américaine, Renaissance (ex-LREM) dépose aujourd'hui une proposition de loi visant à inscrire dans la Constitution française le droit à l'avortement. Une proposition déjà formulée la veille par LFI et qui avait aussi été retoquée par le gouvernement lors de la précédente législature.

La police norvégienne a ouvert une enquête pour "acte terroriste" après des tirs mortels près de bars du centre d'Oslo dans la nuit, une fusillade qui a entraîné l'annulation d'une marche des fiertés LGBT prévue dans la journée.

• Des missiles ont été tirés depuis le Biélorussie, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tchernihiv, au nord-est de Kiev, affirme l'armée ukrainienne. C'est la première fois depuis le début du conflit que l'Ukraine est visée par des tirs venant du territoire de son voisin du Nord. Suivez notre direct.

13h18 : C'était la conversation de la dernière chance. Neuf minutes d'échange téléphonique entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine quatre jours avant le début de l'offensive russe en Ukraine, fin février, seront diffusées sur France 2, jeudi 30 juin. Le documentaire Un président, l'Europe et la guerre, signé Guy Lagache, raconte les coulisses diplomatiques des six derniers mois à l'Elysée.



(SERGEI GUNEYEV / TASS / SIPA)

13h16 : Des missiles ont été tirés depuis la Biélorussie, allié diplomatique de Moscou, en direction de la région frontalière de Tchernihiv, au nord-est de Kiev, affirme l'armée ukrainienne. "Vers 5 heures du matin [4 heures en France], la région de Tchernihiv a subi un bombardement massif de missiles. Vingt roquettes ont visé le village de Desna, tirées depuis le territoire de la Biélorussie (et aussi) depuis les airs", a annoncé sur Facebook le commandement Nord des troupes ukrainiennes, précisant qu'"il n'y avait pas de victimes" à ce stade.

12h32 : Il est 9 heures, faisons un point sur l'actu :

La police norvégienne annonce traiter comme "un acte terroriste" une fusillade perpétrée dans la nuit devant des bars du centre d'Oslo, qui a fait deux morts et au moins 14 blessés. La marche des fiertés LGBT est annulée, annoncent les organisateurs.

Des milliers de personnes ont manifesté hier soir à New York et Boston, criant leur colère après l'enterrement du droit constitutionnel à l'avortement décidé par la Cour suprême des Etats-Unis.

L'Ukraine presse ses alliés de lui donner enfin la "parité de feu" avec les forces russes pour "stabiliser" la situation dans le Donbass après le retrait de ses troupes à Sievierodonetsk, verrou stratégique de cette région, pilonné depuis des semaines par l'artillerie russe.

• Un adolescent palestinien a succombé à ses blessures cette nuit après avoir été touché quelques heures auparavant par des tirs de soldats israéliens en Cisjordanie occupée, ont annoncé des sources palestiniennes.