Russie : 100e jour de grève de la faim pour Oleg Sentsov

Oleg Sentsov entame mardi 21 août son centième jour de grève de la faim. Emprisonné depuis 2015 dans le nord de la Russie et condamné à 20 ans de travaux forcés, le cinéaste ukrainien militait contre l'annexion de la Crimée par Moscou.

France 3

Même enfermé dans une cage durant son procès en 2015, Oleg Sentsov gardait son air juvénile et serein, un regard déterminé pétri de courage. Depuis quatre ans, Oleg Sentsov proteste contre l'annexion de la Crimée par la Russie, contre la présence de soldats russes sur ce territoire qu'il estime être son pays. Ce jeune cinéaste était promis à un avenir brillant. Pour son premier film, Gaamer, il a remporté une récompense.

Jaoui ou Attal mobilisés

Il a profité de sa notoriété pour porter haut et fort ses convictions. La justice russe l'a rattrapé et l'a condamné en 2015 à 20 ans de prison pour terrorisme. Depuis cent jours, dans un goulag de Sibérie, Oleg Sentsov est en grève de la faim. Il aurait beaucoup maigri et serait alimenté par perfusion. Sa famille crie son désarroi.

En France, des cinéastes se mobilisent : Agnès Jaoui, Jean-Luc Godard, Ariane Ascaride, Yvan Attal... Emmanuel Macron a déjà évoqué la question avec Vladimir Poutine, mais le maître du Kremlin reste inflexible. Oleg Sentsov doit d'abord reconnaître sa culpabilité et demander grâce. Le cinéaste ukrainien s'y refuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
(SERGEI VENYAVSKY / AFP)