Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Rester ou partir ?

Les trois millions d’Européens qui vivent en Grande-Bretagne vont-ils devoir partir si leur entreprise le décide ? Ceux qui restent vont-ils conserver les mêmes conditions de vie ? Un reportage d'"Avenue de l'Europe" à Londres.

Après quarante-six ans de vie commune dans l’Union européenne, les Britanniques ont décidé de divorcer. Les entreprises quittent le pays une à une : 275 établissements financiers sont déjà partis. Nissan, Dyson et même Total envisagent d'en faire autant. Combien d'emplois vont-ils disparaître ? Chez les trois millions d’Européens qui vivent actuellement en Grande-Bretagne, la crainte du Brexit grandit : vont-ils devoir partir si leur entreprise le décide ? 

Les ressortissants européens vont devoir demander un "settled status"

Pour "Avenue de l'Europe", Régis Nusbaum et Denis Bassompierre sont allés à la rencontre de ceux qui ont décidé de rester. Pour continuer à bénéficier des mêmes droits, les Européens de Grande-Bretagne vont devoir faire une demande de settled status. Mais les démarches sont plutôt compliquées, et ce statut de résident permanent n'est accessible qu'à ceux qui habitent le pays depuis au moins cinq ans.

La communauté polonaise, le principal groupe d'étrangers, est particulièrement inquiète. La Grande-Bretagne a longtemps été la destination d'immigration la plus populaire pour les Polonais, mais elle a cessé d'être un eldorado. Ils sont désormais plus nombreux à partir qu'à entrer dans le pays.

Un reportage de Régis Nusbaum et Denis Bassompierre diffusé dans "Avenue de l'Europe" le 27 mars 2019.

Avenue de l\'Europe. Rester ou partir ?
Avenue de l'Europe. Rester ou partir ? (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)