Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Francfort, le "Mainhattan" allemand, attend les "brexiters"... et leurs enfants

Où vont atterrir les transfuges de la City de Londres chassés par le Brexit ? Francfort-sur-le-Main, la capitale allemande de la finance, déroule le tapis rouge aux banquiers... et à leurs enfants. Dans cet extrait du magazine "Avenue de l'Europe", visite dans une école privée avant la ruée des "Brexit kids".  

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour cause de Brexit, les banquiers de la City sont sur la ligne de départ. Où vont-ils transférer leur activité et leurs emplois ? Une quinzaine de banques ont déjà prévu de demander leur licence pour Francfort. Sur le Main, la capitale financière allemande se rêve en grande gagnante du Brexit. Extrait du magazine "Avenue de l'Europe" à voir le 13 décembre 2017.

Avant Noël, les choses s'accélèrent à "Mainhattan", le quartier d'affaires, beaucoup moins cher que Paris au mètre carré. Les recherches de location de bureaux se précisent. Et les "brexiters" ont aussi des enfants... 

Les enfants de 100 familles espérés dans cette école à 20 000 euros par an

Le directeur (américain) de la Frankfurt International School n'arrête pas de faire visiter ses luxueux locaux à des familles venues de Londres. "Hier, déclare Paul Fotchman, j'ai encore reçu un appel d'une banque de la City qui veut inscrire les enfants de 100 familles à l'école. Peut-être dès le mois de janvier... Sinon, définitivement, en août prochain."

Ultramoderne, l'école veut tout mettre en place pour faire face à un afflux de "Brexit kids". Elle leur proposera par exemple des cours de biologie mixés à du vélo connecté ("la tête et les jambes", comme dit Paul Fotchman), pour la modique somme de 20 000 euros annuels...

Extrait du magazine "Avenue de l'Europe. Brexit : le naufrage", à voir le 13 décembre 2017.

Francfort
Francfort (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)