Cet article date de plus de cinq ans.

Les Européens de plus en plus favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'UE

Selon un sondage publié, lundi dans "Le Figaro", 79% des Allemands et 63% des Français sont favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme distribue des prospectus dans le cadre de la campagne sur le maintien ou la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, le 20 mai 2016 à Londres. (KEVIN COOMBS / REUTERS)

Contrairement aux Britanniques, les citoyens européens sont de plus en plus favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, selon un sondage* réalisé dans neuf pays européens, publié lundi en France dans Le Figaro.

"Les Européens se montrent clairement favorables à ce que les Britanniques demeurent au sein du 'club' des 28 [pays membres], constate le quotidien. Ce sentiment a même progressé sensiblement en Allemagne (+1%) France (+6%) et en Pologne (+10%) par rapport à une précédente enquête réalisée par cet institut, en avril."

Les Luxembourgeois (66%), les Néerlandais (63%), les Danois (62%), les Finlandais (62%) et les Tchèques (62%) souhaitent également à une grande majorité le maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE. "Le sondage souligne un décalage entre le souhait et le pronostic", note le quotidien.

Au Royaume-Uni, le camp du "Brexit" en tête

De l'autre côté de la Manche, en revanche, deux nouveaux sondages publiés au Royaume-Uni placent le camp du "Brexit" devant celui des partisans du maintien, avec une marge d'avance de deux à quatre points, en vue du référendum du 23 juin.

Le "Brexit" recueillerait 45% et le maintien 41%. Et 11% se disent indécis, selon un sondage de l'institut YouGov pour la chaîne ITV (en anglais). Cette enquête a été réalisée du 1er au 3 juin sur la base d'un échantillon de 3 495 personnes. 

De son côté, l'institut TNS a publié, lundi, un sondage réalisé du 19 au 23 mai. Le "Brexit" recueillerait 43% des voix tandis que 41% des personnes interrogées se déclarent pour le maintien. Alors que 16% se disent encore indécis dans cette enquête, effectuée auprès de 1 213 personnes.

*Cette enquête a été réalisée par TNS, filiale du groupe Kantar, simultanément en France, en Allemagne, en Pologne, aux Pays-Bas, au Danemark, en Finlande, en République tchèque, au Luxembourg et également au Royaume-Uni, dans la seconde quinzaine de mai, auprès d'un échantillon d'environ 1 000 personnes de 18 ans et plus.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brexit

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.