Brexit : les négociateurs européens et britanniques ne sont pas encore parvenus à un accord

C'est Michel Barnier, le négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne qui l'a confirmé, à trois jours d'un conseil européen crucial.

Michel Barnier, le négociateur en chef du Brexit pour l\'Union européenne, le 19 mars 2018 à Bruxelles.
Michel Barnier, le négociateur en chef du Brexit pour l'Union européenne, le 19 mars 2018 à Bruxelles. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Toujours pas de consensus. Les négociateurs européens et britanniques n'ont pas réussi, dimanche 14 octobre, à trouver un accord final sur les conditions du Brexit. Ils butent encore sur la question de la frontière irlandaise, a annoncé le négociateur en chef européen, Michel Barnier, à trois jours d'un conseil européen crucial.

"Malgré des efforts intenses, certaines questions clés sont encore en suspens, dont celle du 'filet de sécurité' pour éviter une frontière dure" entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande, a écrit dimanche soir Michel Barnier sur Twitter, après une réunion avec son homologue britannique Dominic Raab à Bruxelles.

Le plus épineux porte donc sur la "clause de sauvegarde" (backstop en anglais) censée empêcher l'instauration d'une "frontière dure" entre l'Irlande du Nord et l'Irlande. Le Parti unioniste démocrate (DUP), dont l'appui a permis au gouvernement de Theresa May de retrouver la majorité parlementaire perdue lors des législatives de juin 2017, a jugé ce week-end que cette "clause de sauvegarde" reviendrait à une "annexion" de la province.