Brexit : les députés britanniques adoptent la loi de retrait de l'Union européenne

Le texte, adopté par 324 voix contre 295, doit permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement après le Brexit.

Le drapeau européen flotte devant le Parlement britannique, à Londres (Royaume-Uni), le 17 janvier 2018.
Le drapeau européen flotte devant le Parlement britannique, à Londres (Royaume-Uni), le 17 janvier 2018. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)

Les députés britanniques ont voté, mercredi 17 janvier dans la soirée, un projet de loi sur le retrait de l'Union européenne. Le texte, adopté par 324 voix contre 295, doit permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement après le Brexit, le 29 mars 2019.

Concrètement, la loi doit mettre fin à la suprématie du droit européen sur le droit national britannique et intégrer dans le droit national les lois communautaires. "Cette loi est essentielle pour préparer le pays à l'étape historique du retrait de l'Union européenne, a déclaré peu avant le vote le ministre chargé du Brexit, David Davis. Elle garantit qu'au premier jour [après le Brexit], nous aurons une législation qui fonctionne, permettant le retrait en douceur et ordonné voulu par le peuple et les entreprises au Royaume-Uni."

L'adoption du projet de loi marque une victoire pour le gouvernement, souvent chahuté durant les débats. Mais son examen se poursuivra à partir du 30 janvier devant la chambre des Lords, majoritairement pro-UE, où il pourrait connaître un nouveau lot d'obstacles et de surprises. Il y aura "de grandes batailles" dans les prochains mois sur des questions constitutionnelles, a prévenu un travailliste siégeant à la chambre des Lords .