Brexit : l'Europe se donne du temps

Aucun compromis n'a encore été trouvé entre les 28 États membres lors du sommet de Bruxelles, en Belgique, mercredi 17 octobre, pour trouver un accord sur le Brexit

FRANCE 3

Réunis depuis le soir du mercredi 17 octobre, les 27 États membres de l'Union européenne cherchent, avec le Royaume-Uni, un accord sur le Brexit. Les discussions avancent, mais les négociations sur la frontière avec l'Irlande du Nord coincent. "Pour le président du parlement européen (Antonio Tajani, ndlr), le langage du corps de Theresa May, hier soir, montrait plus de signes positifs que ses paroles", détaille Pascal Verdeau, correspondant à Bruxelles (Belgique).

Le retour des contrôles douaniers ?

"De son côté, Emmanuel Macron a rappelé qu'il y avait urgence. Dans 163 jours, fin mars 2019, le Royaume-Uni quittera l'Union européenne, ajoute le journaliste. S'il n'y a pas d'accord, ce sera le retour des contrôles douaniers et les pertes économiques seront importantes." Il faut donc régler la dernière question qui fâche : la frontière entre l'Irlande du Nord et l'Irlande du Sud." Theresa May a besoin de temps pour convaincre ses ultras, à Londres et à Belfast. La balle est dans son camp", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des drapeaux britannique et européen installés par des militants opposés au Brexit devant le palais de Westminster, à Londres, en octobre 2017.
Des drapeaux britannique et européen installés par des militants opposés au Brexit devant le palais de Westminster, à Londres, en octobre 2017. (DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP)