Brexit : la colère de Theresa May

Les propositions de Theresa May ont été rejetées par les dirigeants de l'Union européenne concernant le Brexit. La Première ministre britannique s'est à nouveau montrée très ferme.

France 2

Theresa May a toujours été claire sur les conditions du Brexit : ce sera ses conditions ou le chaos dans le pays. Ces conditions ont été rejetées par les dirigeants européens, ce qui la place dans une position très inconfortable sur la scène britannique, d'autant que se tiendra dans huit jours, le congrès de son parti. Au lendemain de son face à face houleux, Theresa May réplique à la télévision dans un discours sans ambages : "Nous sommes dans une impasse. Dans les négociations, j'ai toujours traité l'Europe avec respect. Le Royaume-Uni attend la même chose en retour. Je préfère une sortie de l'Europe sans accord qu'un mauvais accord". Theresa May monte donc au créneau après ce que son pays appelle "une humiliation". À Salzbourg, en Autriche, ses propositions et son plan sur les conditions de sortie de l'Union européenne (UE) ont été rejetés par les autres dirigeants qui ne veulent pas entendre parler d'un Brexit sur mesure.

Quel statut pour l'Irlande du Nord ?

Le principal point d'achoppement est le statut de l'Irlande du Nord, territoire britannique. Afin d'éviter qu'une frontière se créée à nouveau entre les deux Irlande, Bruxelles souhaite que l'Irlande du Nord reste dans l'UE après le Brexit. Pour Theresa May, cela produirait une division inacceptable. Theresa May répond fermement aux anti-Brexit qu'il n'y aura pas de nouveau référendum.

Le JT
Les autres sujets du JT
Theresa May, à Salzbourg, le 19 septembre 2018.
Theresa May, à Salzbourg, le 19 septembre 2018. (CHRISTOF STACHE / AFP)