Cet article date de plus de huit ans.

Européennes : revers en vue pour l'extrême droite aux Pays-Bas

Selon un sondage publié jeudi, au terme du scrutin européen organisé aux Pays-Bas, le parti anti-islam et eurosceptique PVV de Geert Wilders est arrivé en quatrième position. Il était pourtant favori de ces élections. Les démocrates-chrétiens et les sociaux-libéraux arrivent en tête.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Geert Wilders, grand perdant du scrutin néerlandais © Reuters/Michael Kooren)

Le premier État-membre à élire ses députés européens donnera-t-il le ton du scrutin ? Selon un sondage réalisé par l'institut Ipsos, le scrutin européen aux Pays-Bas a déjà accouché d'une surprise. En effet, le Parti pour la liberté (PVV) de l'eurosceptique et anti-islam Geert Wilders n'arriverait qu'en quatrième position d'une élection qui lui semblait promise. Avec 12,2 % des voix, il se placerait derrière les démocrates-chrétiens de la CDA, les sociaux-libéraux de D66 et le Parti libéral du Premier ministre Karl Rutte. Ce qui lui donnerait seulement trois sièges, contre cinq actuellement, au Parlement européen.

Pourtant, depuis plusieurs semaines, le PVV caracolait en tête des sondages d'opinion, son charismatique leader envisageant déjà des alliances aux quatre coins d'une Union européenne méprisée, notamment avec le Front national. Geert Wilders plaidait notamment pour "moins de Marocains" chez lui et en Europe, l'un des dérapages qui l'ont poussé sur le devant de l'actualité.

Les résultats officiels ne seront connus que dimanche, lorsque les autres pays de l'UE auront eux aussi voté. Les Pays-Bas, mais aussi la Grande-Bretagne, ouvraient le bal ce jeudi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Europe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.