Deux mille communistes commémorent la mort de Lénine à Moscou

Rassemblés près du mausolée du révolutionnaire, 2.000 manifestants du KPRF (Parti communiste de la fédération de Russie) fêtaient le 88ème anniversaire de la mort de Lénine. Mais ils étaient aussi là pour dénoncer les fraudes aux législatives du mois de décembre.

(Denis Sinyakov Reuters)

Les abords de la Place Rouge n'ont jamais été aussi assortis à son nom que ce samedi 21 janvier. Près de

2.000 militants du Parti communiste russe s'y sont donnés rendez-vous pour célébrer l'anniversaire de la mort

du fondateur de l'Union soviétique. Même les retraités lèvent bien haut leurs drapeaux rouges frappés de la

faucille et du marteau, malgré les -10°C qu'affiche le thermomètre dans la capitale russe.

A la tribune, les représentants du premier parti d'opposition à la Douma (le parlement russe) en profitent pour

dénoncer les fraudes aux dernières législatives : *"La campagne pour la présidentielle à peine commencée

permet déjà de dire que les promesses du pouvoir ne sont rien de plus que de la propagande."* L'ancien parti

de Mikhail Gorbatchev a obtenu 19% des sièges à la Douma, malgré les fraudes en faveur du parti de Vladimir

Poutine, Russie Unie.

Le patron des communistes russes, Guennadi Ziouganov, est à la tête du parti depuis le début des années 90

et se présentera en mars prochain pour la quatrième fois à l'élection présidentielle. Le PC est plombé par

l'héritage soviétique et continue de défendre la mémoire de Staline, son électorat est vieillissant et

majoritairement constitué de russes nostalgiques de l'Union soviétique.