Cet article date de plus de quatre ans.

L'Italie, terre d'ancrage d'Anis Amri

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
L'Italie, terre d'ancrage d'Anis Amri
Article rédigé par
France Télévisions

La journaliste Dorothée Lachaud, en direct de Milan (Italie), fait le point sur la situation après que le principal suspect de l'attentat de Berlin (Allemagne) ait été abattu par la police italienne, ce vendredi 23 décembre.

Anis Amri, le principal suspect de l'attentat sur un marché de Noël à Berlin (Allemagne), a été abattu par les forces de l'ordre italiennes, à Milan, ce vendredi 23 décembre. L'Italie était une véritable terre d'ancrage pour Anis Amri. "Il arrive sur l'île de Lampedusa en 2011 en provenance de Tunisie. Cette île est considérée par de très nombreux migrants comme une porte d'entrée vers l'Italie. Anis Amri y est arrêté très rapidement après avoir participé à une mutinerie dans le centre d'accueil dans lequel il se trouve", indique Dorotheée Lachaud, envoyée spéciale à Milan.

Entre les mailles du filet

Pour ce geste, Anis Amri sera condamné à quatre années de prison. À l'issue de sa peine en 2015, l'Italie tente d'extrader le jeune homme vers la Tunisie, mais cette dernière refuse. "Anis Amri en profite alors pour passer entre les mailles du filet et gagne à ce moment-là l'Allemagne. Son retour en Italie n'est certainement pas le fruit du hasard et l'enquête doit encore déterminer par où le jihadiste est passé et s'il s'est radicalisé en prison ici", souligne la journaliste de France 3.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque au camion à Berlin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.