L'Eurozapping : la Suède rattrapée par la pandémie, l'Allemagne aide la République Tchèque

Comme chaque soir, la rédaction du 23h de franceinfo fait un tour de l'actualité européenne. C'est l'Eurozapping.

La deuxième vague touche désormais la Suède. Dans le pays, le port du masque n'est pas obligatoire, alors qu'au printemps dernier, il n'avait pas non plus opté pour le confinement. Aujourd'hui, l'épidémie progresse avec 2 300 cas et 5 décès enregistrés ces quatre derniers jours. Des chiffres supérieurs aux autres pays nordiques. "Nous avons une progression très rapide et cela nous inquiète. Nous redoutons que le virus apparaisse dans les maisons de retraite et frappe les personnes âgées", avoue Mikal Köhler, directeur de la santé. Depuis le début, la Suède a toujours prôné la responsabilité individuelle et l'isolement en cas de symptômes.

La République Tchèque en tension

L'Allemagne vole au secours de la République Tchèque, alors que cette dernière voit ses cas grimper en flèche. La Bavière va accueillir des malades. "La situation là-bas est explosive, nous avons déjà reçu les premières demandes du gouvernement tchèque pour savoir si nous pouvions recevoir des patients en soins intensifs. Nous avons bien sûr dit oui à notre voisin", explique Markus Soeder, Premier ministre de l'Etat bavarois. Au printemps dernier, l'Allemagne avait fait la même chose avec des malades français. Enfin, les restaurants et bars sont fermés en Catalogne afin de prévenir la propagation du virus, pour une durée de quinze jours au moins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants se promènent dans les rues de Stockholm, en Suède, le 19 avril 2020.
Des habitants se promènent dans les rues de Stockholm, en Suède, le 19 avril 2020. (FREDRIK SANDBERG / TT NEWS AGENCY / AFP)